Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

zombies

  • Daybreakers

    aff2.jpg

    2019. Depuis l'épidémie d'il y a 10 ans, l'être humain ne représente plus que 5% de la population mondiale décimée par l'apparition des vampires. Conséquence directe, une pénurie de sang humain a été déclarée et on recherche activement à mettre au point un ersatz. Edward Dalton (Ethan Hawke) a à cœur de mener à bien ce projet lui pour qui boire du sang humain le répugne. A la suite d'un accident routier, il fait la connaissance d'humains et plus particulièrement d'Elvis (Willem Dafoe) ; un vampire qui est redevenu humain ! Une incroyable nouvelle qui pourrait sauver tout le monde mais les vampires n'ont pour le moment qu'une obsession ; trouver su sang humain.

    03.jpg

    A priori, on a affaire à un énième film de vampires pourtant les frères Spierig proposent avec Daybreakers une alternative intéressante. Les suceurs de sang sont désormais prédominants, une société totalement transformée qui, avec un peu d'hémoglobine, goute au rêve d'immortalité. Ajoutez à cela des espèces de zombies qui apparaissent lorsque les vampires n'ont pas eu leur dose de sang et voilà un pitch qui donne le sang à la bouche ! Résultat réussi et plutôt fun même s'il n'y a pas de quoi renverser des montagnes et en creusant bien vous pourrez même y trouver un message écologique sur la solution à apporter concernant l'épuisement des ressources naturelles.

     

    Il faut le voir pour : Conserver précieusement des réserves de sang pour l'avenir.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Bienvenue à Zombieland

    aff.jpg

    L'être humain est désormais une espère en voie de disparition et pour cause, les zombies ont pris le pouvoir se propageant aussi vite que l'éclair. Notre pote Columbus (Jesse Eisenberg) est l'un des rares survivants et après avoir manqué de justesse de servir de repas à sa charmante voisine de pallier, il a décidé de prendre la route. C'est ainsi qu'il fait la connaissance de Tallahassee (Woody Harrelson) ; un solitaire énervé à la recherche d'un dernier Twinkie à savourer. Quelques temps après, ils croisent sur leur route 2 sœurs Wichita & Little Rock (Emma Stone & Abigail Breslin) qui se jouent d'eux et leur piquent leur bagnole.

    01.jpg

    Les films de zombies on en a déjà vu à la pelle par contre mêler avec de la comédie, ce sont les anglais qui avaient initié le mouvement avec Shaun of the dead. Le pays de l'oncle Sam ne pouvait pas rester indéfiniment les bras croisés et voici donc venir leur réponse avec Bienvenue à Zombieland, une magnifique récréation. Un road-movie avec dégommage de zombies à la pelle qui bénéficie de très bonnes idées (le zombicide de la semaine, la participation de Bill Murray...) qui font de ce film une excellente surprise. Le film pas prise de tête du moment dont le succès aux Etats-Unis a déjà conduit à annoncer une suite !

     

    Il faut le voir pour : Eviter de se faire passer pour un zombie face à quelqu'un qui a une arme !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Undead or alive

    aff.jpg

    Une bagarre dans un saloon, il n’y a rien de plus normal dans le Far-West et pourtant nos potes d’enfance Elmer Winslow & Luke Budd (James Denton & Chris Kattan) vont se retrouver derrière les barreaux. Non seulement, les voilà prisonniers mais en plus de ça, leur voisin de cellule est un certain Ben (Brian Posehn) arrêté pour avoir dévoré les cervelles de sa femme et de sa fille. Profitant de l’inattention de leur gardien, ils parviennent à prendre la poudre d’escampette laissant derrière eux Ben livré à son pauvre sort. C’est la pendaison qui l’attend demain mais rien ne sert de pendre quelqu’un qui est déjà mort car c’est un zombie !

    01.jpg

    Des zombies au milieu d’un western, voilà une idée géniale qui aurait pu donner naissance à un excellent film. J’utilise le conditionnel car comme vous pouvez vous en douter, Undead or alive est un bon vieux nanar tourné en vitesse et qui ne tient en aucun cas ses promesses. On retrouve James Denton (le Mike Delfino de la série Desperate Housewives) en déserteur de l’armée américaine affublé d’un cowboy pas très habile de ses mains. Avec tout ça, mettez des pseudo-zombies puisqu’ici le mort-vivant est encore très expressif & des effets spéciaux dignes du standing du film. Bref à moins de se doper aux films de série B, on va vite l’oublier.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Land of the dead (Le territoire des morts)


     

    Les zombies ont envahi le monde ! Pour survivre, un groupe mené par Riley (Simon Baker) s’est organisé pour récupérer les vivres & les médicaments dans les villes envahies. Pendant ce temps, tous ceux qui ont échappé aux zombies se réunissent aux abords d’une tour appelé Fiddler’s Green appartenant au despote Kaufman (Dennis Hopper). Il a réussi à transformer cet espace en un immeuble moderne et sécurisé où tout le monde voudrait vivre mais les places sont chères. Riley lui a décidé de raccrocher et de céder sa place à son second Cholo (John Leguizamo) mais ce dernier est prêt à prendre des risques pour quelques bouteilles de vin et des cigares.

    1913e2e7efb9189cc293ff26829f0174.jpg

    Pour tous les connaisseurs du 7ème art, Georges A. Romero est et sera pour toujours associé aux zombies. Il est le premier réalisateur à mettre en scène ces morts-vivants révolutionnant ainsi le cinéma d’horreur avec La nuit des morts-vivants en 1968 ! En 2004 ; il surprend les fans avec Land of the dead, quatrième volet d’une saga immortelle. Déferlante d’horreur et de violence gratuite faisant notre plus grand bonheur, Romero se plait également a mettre en exergue une lutte des classes entre les habitants de la tour & les survivants alentour. Un bon film qui ne fait pas dans la dentelle tandis qu’un nouveau volet sort en 2008 avec Diary of the dead.

     

    Découvre le film Dans la peau du héros !

     

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 1 commentaire
  • Diary of the dead - Chronique des morts vivants

    35151300e38ffa05bb1402d83e057701.jpg

    Jason Creed (Joshua Close) est né avec une caméra à la main, c’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à intégrer une école de cinéma. Avec ses potes d’enfance, il se lance dans la réalisation d’un film d’horreur mais son projet va trouver un tout autre écho. En effet, partout à travers le monde d’étranges évènements ont lieu : les morts ressuscitent mais surtout se muent en zombies en quête de chair fraiche. Le tournage de Jason s’interrompt brusquement mais celui-ci a une nouvelle idée en tête ; il va filmer cette tragédie pour laisser un précieux témoignage à ceux qui survivraient à cette catastrophe. Mais y’aura-t-il vraiment des survivants ?

    d2eec5cbac3ae18441c2fda963c24696.jpg

    Impossible aujourd’hui d’évoquer un film de zombies sans penser immédiatement à Georges Romero, leur père spirituel. Loin d’être un inconditionnel de sa filmographie, son dernier film Land of the dead était plutôt fun et j’en attendais pas moins de ce Diary of the dead. Première constatation, le réalisateur s’est laissé séduire par la caméra DV ; un style revenu soudainement à la mode avec les récents Cloverfield ou encore [Rec]. Pas suffisant hélas pour rendre son film intéressant ; les personnages sont transparents et mêmes les zombies se font rares. Bref, beaucoup de déception à la vue du dernier Romero qui ne fait que recycler de vieilles idées donc si ça vous tente de payer pour ça…

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que dans les bons films d’horreurs, la fille doit avoir la robe déchirée.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Land of the dead (Le territoire des morts)

    Salut

     

    Moi c’est Riley (Simon Baker), qu’est ce que tu fabriques dans ce coin ? Tu devrais vite te mettre à l’abri car ça grouille de zombies par ici, viens avec moi je vais rejoindre la ville.

    Qui je suis ? On va dire que je suis un résistant, j’avais tout un groupe sous mon commandement mais j’ai décidé de raccrocher d’autant qu’il y a quelques brebis qui s’égarent, mais c’est plus mon problème

    En attendant, on dirait bien que les zombies se dirigent eux aussi vers la ville et je crois que personne ne sera à l’abri pas même cet enfoiré de Kaufman (Dennis Hopper) dans sa tour d’ivoire !

    En Résumé : C’est un véritable bain de sang que l’on prend un grand plaisir à voir que l’on soit fan de Romero ou non. Evidemment, les spectateurs allergiques à la moindre goutte de sang éviteront ce film et préféreront se regarder un bon film d’amour mais n’oubliez pas que les zombies aussi ont droit au bonheur !

     

    En savoir plus sur Land of the dead ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire