Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Furtif

     

    A la recherche des 3 meilleurs pilotes d’avion au monde, l’Armée américaine a sélectionné Kara Wade, Ben Gannon & Henry Purcell (Jessica Biel, Josh Lucas & Jamie Foxx). Ils débutent une nouvelle phase de test à bord du porte-avions USS Abraham Lincoln mais apprennent qu’un 4ème équipier va les rejoindre. Très perplexes à cette idée, ils ont une belle surprise lorsqu’ils apprennent que ce n’est autre qu’une machine du nom d’EDI qui va les épauler. Engin de Domination et d’Incursion, voilà le nom complet de cet ordinateur hors-norme mais peut-on vraiment faire confiance à une technologie aussi avancée ?

    3a286284e4453ef5019b071cad4f020a.jpg

    Vous avez adoré Fast & Furious ? Vous kiffez les avions ? Alors vous allez vous jeter sur Furtif qui lui ressemble à de nombreux points de vue sauf qu’évidemment les routes laissent place à l’espace aérien bien moins encombré. Pas étonnant puisqu’on retrouve le même réalisateur en la personne de Rob Cohen et les loopings ne manquent pas ; bref ça va vite, ça vient de tous les cotés et on en prend plein les yeux. Reste maintenant un scénario expédié aussi vite que la vitesse du son mais avec ce genre de film on atteint jamais le 7ème ciel. On tient donc là l’archétype même du film de divertissement et les spectateurs avisés seront comblés !

     

    Découvre le film Dans la peau du héros !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Appelez-moi Dave

    098657fb6c485aec2cb368f4535511ee.jpg

    Il y a 3 mois de cela, une étrange sphère a atterrit sur Terre dans la plus grande discrétion et pourtant, notre pote Josh (Austin Myers) savait lui que cet objet arrivé dans sa chambre venait de l’espace. Il s’agit en fait d’une orbe envoyée par les habitants de la planète Rien pour absorber tout le sel présent sur de nos mers et qui assurerait leur survie. Hélas, cette sphère a dévié de sa route et c’est ainsi qu’une équipe menée par le Capitaine (Eddie Murphy) atterrit sur Terre dans un vaisseau pour le moins étonnant puisqu’il s’agit d’un corps humain entièrement robotisé. Les habitants de Rien sont en effet des êtres minuscules et leur voyage dans notre monde de géant risque de leur réserver beaucoup de surprises.

    87a3ce6ebcedf553f2d7cb372f20bdd1.jpg

    Eddie Murphy en a semble t-il fini avec sa période de travestissement accompagné d’un humour aussi lourd que ses personnages. Le flic de Beverly Hills signe son retour dans une comédie plus classique où les mimiques du brave Dave nous font souvent sourire sans pour autant nous offrir de jolis fous rires. Appelez-moi Dave ne vole jamais bien haut se reposant souvent sur un humour peu sophistiqué et peut-être plus adapté pour conquérir un large public. Une comédie pas exceptionnelle où on se réjouit surtout de voir Eddie Murphy sans un horrible costume en latex.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus dire que vous allez aux toilettes mais que vous avez le colon encombré !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • The Dark Knight–Le chevalier noir

    637cc3206036b400c08426f33c595c6e.jpg

    Le crime ne paie plus à Gotham City ; l’arrivée du justicier Batman (Christian Bale) a mis un sacré frein aux activités criminelles. Cela n’empêche cependant pas un sinistre individu appelé Le Joker (Heath Ledger) de faire parler de lui et d’organiser un énorme braquage en pleine journée. Alors que les têtes pensantes de la pègre cherchent une solution pour se débarrasser de Batman mais aussi du procureur Harvey Dent (Aaron Eckhart), le Joker leur propose ses services. Personnage aussi inquiétant qu’imprévisible ; il va pousser le chevalier noir dans ses derniers retranchements.

    f7fdd5885be4e4c2bbaf31f59e0ccdf7.jpg

    Succès annoncé pour ces nouvelles aventures du justicier de Gotham. Après avoir redéfini les bases de sa saga avec Batman Begins ; Christopher Nolan nous livre un film magistral celui que l’on attendait de sa part ! L’intérêt de The Dark Knight–Le chevalier noir repose avant tout sur le vilain Le Joker interprété par le regretté Heath Ledger loin, très loin de celui incarné par Jack Nicholson. A chacune de ses apparitions, c’est un sentiment de malaise qui s’installe dans la salle donnant à ce film une ambiance unique en son genre. Tout peut arriver et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a beaucoup de surprises dans cet excellent opus qui décroche le Coup de cœur Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Le tour du crayon qui disparait

     

    En savoir plus sur Batman Begins ?

    En savoir plus sur The dark knight rises ?

     

    En savoir plus sur Batman ?

    En savoir plus sur Batman, le défi ?

    En savoir plus sur Batman Forever ?

    En savoir plus sur Batman & Robin ?


    En savoir plus sur Batman Year One ?

    En savoir plus sur Superman Batman/Public Enemies ?

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Les 3 p'tits cochons

    c7cfd95540341eee34b1ab486bcd761c.jpg

    Mathieu (Claude Legault) n’a pas vraiment à se plaindre ; il a une vie bien rangée avec une belle femme et deux charmantes petites filles mais c’est peut-être ce quotidien qui le dérange. En effet, il est sur le point de craquer face à la séduisante Josiane (Mahée Paiement), une collègue de bureau mais va-t-il vraiment risquer tout ce qu’il a pour une simple histoire de sexe ? Ce n’est qu’une question de temps selon Christian (Guillaume Lemay-Thivierge), son petit frère tandis que l’ainé Rémy (Paul Doucet) tente désespérément de le raisonner et de lui faire prendre conscience qu’il va commettre une grande erreur.

    aa734250dd45c5205bb7ac2a50f4c11e.jpg

    Une comédie made in Canada ô combien rafraichissante sur un sujet universel : le sexe ! Les 3 p’tits cochons désignent 3 frères en couple mais dont les aspirations sont bien différentes ; l’un veut tenter d’avoir une maitresse, l’autre s’adonne au cybersexe et le dernier est sage seulement en apparence. Tour à tour, le film s’intéresse à la vie sentimentale et mouvementée de ces hommes modernes et l’histoire dévoile également de véritables surprises. Si vous en avez marre des comédies françaises, laissez-vous charmer par cette belle récréation qui vous assurera une bonne tranche de rigolade sans compter les expressions et l’accent québécois !

     

    Il faut le voir pour : Préférer l’essuie-tout au kleenex !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Dorothy

    57f18e1cb08dbf73d09af10d9f9bbc65.jpg

    Tous les journaux en parlent ; une jeune fille du nom de Dorothy Mills (Jenn Murray) a frappé un bébé sans raison apparente comme si elle avait été possédée. Ce fait divers vient aux oreilles de notre pote Jane Morton (Carice Van Houten), une psychiatre qui souhaite rencontrer la principale intéressée. Celle-ci vit avec sa tante sur une ile et n’a aucuns souvenirs de cet évènement, Jane souhaite donc passer plus de temps en sa compagnie pour comprendre ce qui s’est passée. Très vite, elle comprend que la jeune fille est victime de personnalités multiples prenant tour à tour l’identité de Duncan, Mimi, Mary ou encore Kurt.

    53b023e8af65efbc35e06faec712d423.jpg

    Une communauté isolée, des habitants peu enclins à faire de leur ile un centre touristique et une petite fillette qui sème la terreur ; tout était réuni pour faire de Dorothy un bon thriller aux relents fantastiques. Au milieu de tout ça ; on retrouve la belle Carice Van Houten, que l’on a découverte dans le Black Book de Paul Verhoeven, qui va être le témoin privilégié d’une sombre histoire qui va révéler de lourds secrets. On ne peut pas dire que le résultat soit une grande réussite, on ne retiendra que la belle prestation de la jeune Jenn Murray qui s’en sort admirablement pour son premier grand rôle au cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de prendre une petite fille blonde comme baby-sitter !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Vénus et Fleur

    9f6094170dcb1b2b402d6beff1ac2649.jpg

    Fleur (Isabelle Pirès) cherchait un endroit calme et c’est comme ça qu’elle a pris la direction du Sud de la France. Son oncle lui avait laissé les clés de la maison et elle pouvait ainsi profiter du cadre idyllique qui s’offrait à elle. Peu de temps après son arrivée, elle rencontre Vénus (Veroushka Knoque), originaire de Saint-Pétersbourg et venue en France pour un garçon. Malheureusement, l’histoire s’est mal terminée et la voilà de nouveau célibataire et sans toit. Fleur alors à sa nouvelle pote d’enfance de l’héberger et c’est plein d’entrain que celle-ci accepte. Une fois ces formalités réglées, les 2 jeunes femmes peuvent partir à la chasse aux garçons !

    bf8e04b9967b221d30cce82822535304.jpg

    Avant Changement d’adresse et plus récemment Un baiser, s’il vous plait ! Emmanuel Mouret nous proposait Vénus et Fleur ; un film sans grandes prétentions et qui fleure bon les vacances. Le réalisateur construit son histoire à travers un triangle amoureux et joue sur la dualité caractérielle des personnages de Vénus & Fleur. Il se dégage une certaine fraicheur de par son cadre mais aussi par ses interprètes repérées par un simple casting. Une mise en scène assez théâtrale avec peu de décors, beaucoup de dialogues et finalement un film léger qui se laisse regarder mais qu’on oublie assez vite.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Riper & Bullit - Mais qui a tué Pamela Rose ?

    Riper : C’est quoi cette caisse pourrie ?

     

    cfcfdf9512558b9b2cff44eb46eeb79f.jpgBullit : Cette caisse pourrie comme vous dîtes, c’est une voiture de collection de prestige ! Il n’y en a plus que trois dans le monde. Et moi, j’ai la numéro 4.

     

    Riper : Et ça s’appelle comment ça ?

     

    Bullit : Une Fuego !

     

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire
  • Braquage à l’anglaise

    bddc0acaed3310915347f5d83235923d.jpg

    Londres, 1971. Michael X (Peter De Jersey) est dans le collimateur des autorités britanniques et malgré tous les crimes qu’il a pu commettre, il reste intouchable. Il a en sa possession des documents compromettants qui concernent la famille royale ce qui lui garantit une protection hors-norme. Une mission officieuse est alors lancée et c’est ainsi que Terry Leather (Jason Statham) et ses potes d’enfance se retrouvent embarqués dans un braquage dont ils ignorent les réelles motivations. Pour eux, il ne s’agit que d’un gros coup qui va leur permettre d’empocher un joli pactole mais ils mettent les pieds dans un engrenage bien vicieux.

    9512622402c89aaf7734c33b52cc56fa.jpg

    Film de braquage oblige, les comparaisons avec un certainOcean’s Eleven n’ont vraiment pas lieu d’être. D’une part parce qu’il faut bien le dire, le casting de Braquage à l’anglaise est nettement moins glamour que la méga-production hollywoodienne mais surtout parce que l’intérêt du film réside ailleurs. Ce n’est pas tant le larcin et son accomplissement qui retient notre attention mais plutôt ses répercussions et tout le contexte politique de l’époque. Une histoire qui prend une dimension d’autant plus importante quand on sait qu’elle s’inspire de faits réels, un bon thriller mené par l’action hero Jason Statham.

     

     

    Il faut le voir pour : Ne plus placer vos économies dans des banques !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Sa mère ou moi

     

    Charlie (Jennifer Lopez) est une jeune femme qui aime croquer la vie à pleines dents. Touche à tout, elle cumule de nombreux petits jobs ce qui lui permet de découvrir chaque jour de nouvelles choses. En fait, pour réellement s’épanouir, il ne lui manque qu’une seule chose : l’amour ! Cupidon ne va pas tarder à se manifester puisque notre pote va croiser le regard du beau Kevin Fields (Michael Vartan) et ce nouveau couple va pouvoir profiter de ce bonheur qui s’offre à eux. Sauf qu’ils n’avaient pas prévu une chose ; Viola (Jane Fonda) la mère de Kevin et ancienne présentatrice télé vedette, va venir jouer les troubles-fetes.

    2500a97d8efea26fbda25422028dfc9f.jpg

    Ah la belle famille, voilà un sujet intarissable pour les comédies et ce film n’est pas sans rappeler Mon beau-père et moi avec Ben Stiller & Robert De Niro. A Hollywood, on est intelligent et on sait que cela ne sert à rien de refaire les mêmes choses et donc le scénariste a eu une idée de génie en changeant les rôles tenus par les hommes par des femmes ! Sa mère ou moi est tout ce qu’il y a de plus prévisible, ça reste un divertissement sans prétentions qui permet également de retrouver Michael Vartan d’Alias. D’ailleurs, le beau gosse est à l’affiche actuellement de Solitaire, bientôt sur Ciné2909 !

     
    Découvre le film Dans la peau du héros !
    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • La Momie 3 Le tombeau de l’empereur

    cb1eaea34b52ae523a38e3ee87cacd0d.jpg

    Alex (Luke Ford) veut se faire un nom, ce qui n’est pas facile quand on est le fils des célébrissimes Rick & Evelyn O’Connell (Brendan Fraser & Maria Bello) ; certainement les plus grands archéologues que la Terre ait porté. Le jeune homme a fait une découverte historique, c’est en Chine qu’on le retrouve alors qu’il a mis la main sur le tombeau de l’Empereur Han (Jet Li). Celui-là même qui avait asservi le pays avant de voir sa puissance s’éteindre après le sort que lui a jeté Zi Yuan (Michelle Yeoh). Alors que ses parents arrivent par surprise à Shanghai ; la découverte d’Alex intéresse au plus haut point le Général Yang (Anthony WongChau-Sang) qui n’a qu’une idée en tête : réveiller l’Empereur.

    93c224e351a7d57eb5bd33242f6e531b.jpg

    On ne peut pas dire que l’on l’attendait vraiment mais La momie fait son retour et nous entraine cette fois sur les terres chinoises. La Momie 3 Le tombeau de l’empereur est fidèle à ces prédécesseurs, c’est un film à grand budget qui est là pour nous offrir de l’action, du spectacle et avant tout un bon moment de divertissement. Véritable feu d’artifice visuel qui tente de camoufler un scénario peu brillant juste prétexte pour nous entrainer dans les nouvelles aventures de Rick O’Connell. Si vous avez aimé les 2ers  épisodes, vous vous laisserez embarquer une fois encore dans cet épisode dépaysant.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de prendre l’avion accompagné d’un Yaks

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire