Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nos 18 ans

    186893f081c621b5c4a0a6394a107344.jpg

    C’est la délivrance pour Lucas (Théo Frilet) et ses potes d’enfance, la dernière année de lycée s’achève et il ne reste plus que les cruciales épreuves du bac pour en finir une bonne fois pour toute. En attendant, place à la fête et justement il y a une énorme soirée à laquelle ils ne sont pas invités mais ce n'est pas ça qui va les empêcher d’y aller ! Lucas ne tarde d’ailleurs pas à repérer une belle brune dans la foule, Clémence (Valentine Catzéfils) mais il n’a pas le réflexe de lui demander son nom de famille ni son adresse. Alors qu’il devrait penser à ses études et aux révisions, la jeune fille occupe toutes ses pensées mais comment la retrouver ?

    72ecc0cda84d93a5cf426f60cd50294c.jpg

    Si comme moi vous faites parti des gens qui aimeraient bien revivre le temps de l’insouciance de Nos 18 ans ; vous allez prendre un coup de vieux ! On vous invite donc à revivre le passage du Bac avec bien sur une belle romance mais ça reste avant tout un film de potes. D’ailleurs, il faut reconnaitre que sans la présence du personnage de Maxime incarné par Arthur Dupont ce remake d’un gros succès italien, Le jour d’avant l’examen perdrait beaucoup de son intérêt. Sans prétention aucune, ça reste un petit film agréable pour se détendre et pourquoi pas pour oublier les épreuves du Bac.

     

    Il faut le voir pour : Croire pendant 1H30 que vous êtes encore jeune !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Les proies

     

    6d031fd255065ff865a35625354a7ab2.jpg

    Quim (Leonardo Sbaraglia) se rendait chez son ex petite-amie quand il s’est perdu au milieu de nulle part sur une longue route déserte. Lorsqu’il approche des reliefs montagneux, un coup de feu résonne dans toute la vallée, sa voiture a été prise pour cible. Descendu pour constater les dégâts, un homme accompagné de son chien lui tire dessus sans raison apparente. Quim parvient à prendre la fuite au volant de sa voiture avant de rejoindre Béa (Maria Valverde) ; une jeune femme qu’il avait rencontrée peu avant à la station-service. Ils vont devenirs les proies de mystérieux chasseurs et pour survivre, il va falloir courir !

    f2ee7299afaabd263355ca33bc2c0936.jpg

    Une petite virée dans les paysages ibériques va vous faire le plus grand bien et surtout à travers cette chasse à l’homme plutôt bien fichu ! Les proies ne s’embarrasse pas d’artifices inutiles pour nous livrer un thriller simple et efficace avec une réalisation très nerveuse pour installer une tension chez le spectateur. Les amateurs de jeux-vidéos et notamment de FPS (First Person Shooter) retrouveront même à travers certaines scènes des vues qu’on dirait tout droit sorties de leur console. A découvrir à l’occasion mais s’il faut payer une place de ciné plein pot, je ne crois pas que ce soit le meilleur choix actuellement.

     

    Il faut le voir pour : Acheter une console de jeu pour ne plus laisser trainer vos enfants dans la nature.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Voyage au centre de la Terre

     

    17fc85dd7c2c9bb6314149683eabf6f1.jpg

    Mauvaise nouvelle pour notre pote Trevor Anderson (Brendan Fraser) le laboratoire de recherches scientifiques qu’avait fondé son frère est sur le point de fermer ses portes. Comme si cela ne suffisait pas, il avait complètement oublié qu’il devait héberger son neveu Sean (Josh Hutcherson) pendant quelques jours avant son prochain déménagement au Canada. Alors qu’il cherche à gérer tant bien que mal tout cela, il enregistre une activité sismique anormale qui va le conduire en Islande. Obligé de partir en compagnie de Sean, nos aventuriers n’ont pas idée du voyage qui les attend !

    92ba2c98032c12227019fcfdacbbb41f.jpg

    Enième adaptation du célèbre roman de Jules Verne ; il n’y a franchement rien de bien nouveau dans ces nouvelles aventures au cœur de notre planète. Pendant la première demi-heure, on attend impatiemment la découverte de ce monde parallèle avec tout ce que cela implique d’action et d’effets spéciaux mais c’est plutôt une grande déception. A vouloir remettre au gout du jour la vision 3D ; le réalisateur en oublie les fondamentaux pour offrir un film sans saveur qui risque même d’endormir les enfants. Voyage au centre de la Terre n’est donc pas la destination à privilégier pour cet été !

     

    Il faut le voir pour : Offrir un yo-yo plutôt qu’une PSP.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Spartatouille

     

    404091a2fd408918e9a1c8f2aa83a862.jpg

    Dès sa naissance, Leonidas (Sean Maguire) s’est entrainé pour défendre Sparte. Il a affronté les plus grandes créatures tel ce pingouin dansant et est devenu aujourd’hui le plus grand guerrier que son peuple ait connu. Lorsque le tyrannique Xerxès (Ken Davitian) annonce son intention de conquérir ses terres, Leonidas ne réfléchit pas (c’est une habitude chez lui) et réunit sa grande armée pour défendre les siens. C’est ainsi qu’il part avec ses 13 plus grands guerriers –ou du moins les seuls hommes qu’il a pu trouver- et part contrer l’armée de Xerxès. Les combats seront rudes rythmés par des battles de step mais pour sauver Sparte, ils sont prêts à tout !

    d06c969181787015a11f2a319a94c4c0.jpg

    Depuis quelques années, la qualité des spoof-movies a véritablement décliné nous gratifiant de tout un tas de navets. Ne serait-ce que par son titre, Spartatouille annonce déjà la couleur à savoir que le ridicule ne tue pas ! Pastiche annoncée du viril 300, le film ne se contente pas d’épingler le film de Zack Snyder mais comme le veut la tradition passe à la moulinette les derniers grands succès tels Casino Royale, Spider-Man 3, Shrek ou encore Transformers. A cela s’ajoute quelques références à votre culture people mais encore faut-il qu’il y ait un semblant de cohérence. Humour gras et répétitifs, si vous êtes un amateur de navets, il est certain que vous saurez apprécier ce film à sa juste valeur.

     

    Il faut le voir pour : Vous dégoûter des parodies.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Idiocracy

    60f6390b797b8cbf7998441b2c2e2608.jpg

    Joe Bowers (Luke Wilson) travaille dans l’armée mais sa seule fonction est de rester le cul assis sur une chaise à regarder la télévision. A 8 ans de la retraite, sa vie va basculer car il a les aptitudes nécessaires pour la nouvelle opération Top secrète de l’armée : la cryogénisation. De tous les candidats potentiels, on l’a retenu car il est l’archétype même de l’homme moyen et surtout il n’a pas de famille qui s’inquiètera de son absence. Joe accepte donc de servir de cobaye avec Rita (Maya Rudolph), une prostituée qu’il pense être une grande artiste pour cette expérience d’une année et qui accidentellement va durer…500 ans ! Quand ils se réveillent, l’humanité a décliné ; les hommes sont devenus idiots à tel point que Joe est devenu l’homme le plus intelligent du monde.

    a5bd93a255a2480a063689d7833469f0.jpg

    Ce film fait peur car derrière cette comédie se cache un fonds de vérité ; l’homme s’abrutit chaque jour ! Il n’y a qu’à voir la qualité de certaines émissions de télévision pour s’en convaincre mais pour en revenir sur Idiocracy, ce n’est surement pas avec ce genre de films qu’on va ressortir plus intelligent. Si cette déferlante de bêtise était marrante, on aurait pu apprécier le film mais malheureusement on est plus proche du navet qu’autre chose. Les bonnes idées se font trop rares (Les cafés Starbucks et l’entrée du président des Etats-Unis) et Luke Wilson a bien du mal à nous faire rire à moins d’apprécier des blagues aussi évoluées que l’homme de Neandertal.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Fool Moon

    c1837e8b9258fd18cf35d294dd172546.jpg

    Pour se changer les idées, Tom (Christophe Alévêque) avait décidé de réunir ses potes d’enfance en Bretagne du coté du Finistère. Ils se sont tous connu à Sciences-Po mais chacun a pris des chemins bien différents mais pas question de parler politique pendant ce séjour et ce pour éviter toute dispute ! Pourtant, les évènements dérapent au fur et à mesure qu’avance la soirée ; les esprits s’échauffent et bientôt les politesses laissent place aux règlements de compte. Tous ces évènements ont-ils un rapport avec cette nuit de pleine lune ?

    52f12f6cf82f6e190ddd0b849b61b9a5.jpg

    S’inspirant de croyances populaires et de l’atmosphère pesante des légendes bretonnes ; Fool Moon embarque un groupe d’amis dans une expérience unique. La pleine lune fait ressortir les instincts primaux de chacun et le vernis qui recouvre leur soi-disante amitié se désagrège rendant l’ambiance bien délétère. Le gros souci c’est qu’on ne croit à aucun moment à la vie de ce groupe d’anciens de la fac ; aucune alchimie entre les différents personnages ce qui rend tout de suite le film moins passionnant. Il y avait de l’idée dans ce huit-clos mais ce n’est pas forcément bien amené si bien qu’on a beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire.

     

    Il faut le voir pour : Se demander s’il faut ou non mettre de la bière dans votre pate à crêpes.

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Shaun of the dead

     

    Shaun (Simon Pegg) n’est pas ce qu’on pourrait considérer comme le gendre idéal, à 29 ans il travaille comme vendeur au sein d’une petite boutique d’électroménagers dans le cœur de Londres. Pourtant, il trouve qu’il s’est plutôt bien débrouillé en prenant en colocation cette belle maison avec 2 de ses potes d’enfance : Pete (Peter Serafinowicz) & Ed (Nick Frost). D’ailleurs, heureusement qu’ils sont là pour le réconforter après sa rupture avec Liz (Kate Ashfield) car Shaun commence à déprimer. Direction, le bar pour oublier ces malheurs mais en sortant ils s’aperçoivent alors que la ville est infestée de zombies !

    d525fe662151381b19ea368629be9439.jpg

    Le mélange entre le film d’horreur et plus particulièrement de zombies avec la comédie promettait un résultat des plus surprenants. De ce coté là, Shaun of the dead remplit bien sa mission ; beaucoup d’humour à l’anglaise où viennent s’incruster quelques zombies mais l’équilibre entre les deux n’est pas des plus réussis. On a l’impression que le film a été scindé en 2 parties ce qui rend le tout beaucoup moins cohérent au projet de départ. Néanmoins, vous auriez tort de vous priver car il y a une réelle volonté d’originalité de la part des réalisateurs. D’ailleurs, quelques années après, Simon Pegg récidive avec Hot Fuzz où cette fois ce sont les films d’action policiers qui sont à l’honneur.

     

    En savoir plus sur Hot Fuzz ?

     
    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • My name is Hallam Foe

    a35ae874d9766592060a19d710ba8185.jpg

    La disparition de sa mère a été un vrai traumatisme pour notre pote Hallam Foe (Jamie Bell). Aujourd’hui encore, à l’approche de ses 18 ans, il vit dans les souvenirs et n’accepte pas du tout le fait que son père ait pu refaire sa vie de surplus avec sa secrétaire Verity (Claire Forlani). Pour fuir cette douleur, il s’est mis à épier son entourage, un comportement étrange qui a fini par devenir une habitude pour ce jeune solitaire. Devenu indésirable au sein de sa propre famille, Hallam décide donc de partir à Londres où il tombe sur Kate Breck (Sophia Myles), sosie de sa défunte mère.

    44312dad191d36ae4719b6e2836524a0.jpg

    Une nouvelle fois, nous avons droit à l’adaptation sur grand écran d’un roman, cette fois l’œuvre de Peter Jinks. Portrait d’une jeune anglais complètement désorienté quand il se retrouve orphelin de mère et de la part d’ombre qui plane autour de sa disparition ; il compense ce vide en observant la vie des autres. Ainsi, tous les personnages secondaires se dévoilent peu si ce n’est au travers des observations clandestines du jeune Hallam. Pour les spectateurs avides de curiosité, nul doute que My name is Hallam Foe pourrait vous intéresser alors n’hésitez pas à lui laisser sa chance.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de regarder Secret Story et aller vous acheter une paire de jumelles !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Hancock

     

    fc75a11eb003af2fdd92c5ac430204d8.jpg

    Une catastrophe ambulante ! A chaque nouvelle intervention de Hancock (Will Smith), ce soi-disant super-héros provoque des millions de dollars de dégâts matériels sans compter son comportement peu sympathique. Ray Embrey (Jason Bateman) lui a eu la chance d’avoir la vie sauve grâce à Hancock et ce conseiller en relations publiques veut ainsi le remercier en lui offrant ses services. C’est une belle opportunité car grâce à ses pouvoirs surnaturels et un peu d’entrainement, on pourrait faire de Hancock un héros plébiscité par le grand public mais encore faut-il que celui-ci ait réellement la volonté de changer.

    5aacb11fcfbd853fb8fcf07f22c29d7f.jpg

    L’été s’annonce riche en super-héros dans les semaines à venir et c’est un cas bien spécial qui ouvre le bal ! Anti-héros par excellence et génialement interprété par Will Smith ; Hancock c’est tout simplement du bonheur. Humour, effets spéciaux et action sont au rendez-vous pour 1H30 de spectacle ponctué par quelques surprises au niveau de l’intrigue. Evidemment, si vous êtes allergiques à l’univers fantastique des super-héros et à leurs extraordinaires pouvoirs ; le film n’est pas fait pour vous. Un nouveau justicier débarque sur vos écrans et celui-ci n’a rien à envier aux autres encapés ce qui explique le Coup de cœur de Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Dire plus souvent à vos collègues qu’ils font du bon boulot.

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Le voyage aux Pyrénées

     

    0b2e9e407de8a73c7cb6e23449fbb7ff.jpg

    Qui aurait cru un jour voir débarquer des stars comme Aurore Lalu & Alexandre Dard (Sabine Azéma & Jean-Pierre Darroussin) dans les Pyrénées ? Evidemment, ils ne peuvent échapper à leur célébrité et dès le lendemain de leur arrivée, les premières interviews sont données et les photos se multiplient. Pourtant ces vacances (oui, oui des vacances) ont en fait pour objectif de libérer Aurore de ses pulsions sexuelles pour le moins imprévisibles. Le grand air et la vue imprenable des montagnes devraient sans doute lui faire du bien mais gare à l’ours qui se promène dans les environs.

    99d25b5b600d4fc6bc05d7394ad3e662.jpg

    C’est le film ovni du moment, un voyage initiatique en plein cœur des montagnes qui ne vous laissera pas indifférent que ce soit au bon comme au mauvais sens du terme. Si on commence l’histoire avec une Sabine Azéma nymphomane, on la retrouve ensuite dans un trip mystico-spirituel qui risque de vous laisser pantois. Si Le voyage aux Pyrénées vous assure un total dépaysement, l’esprit complètement décalé qui y règne risque de vous faire regretter d’avoir pris un billet pour une telle excursion. Véritablement hors-norme, on s’accroche grâce à l’exubérante Azéma sans oublier un ours vraiment pas comme les autres.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que les ours pissent comme des hommes.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire