Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Azur et Asmar

    medium_aff.327.jpg

    Azur et Asmar sont plus que des potes d’enfance, ils sont frères ! Azur est en fait le fils d’une noble famille mais son éducation fut confiée à une nourrice et c’est ainsi qu’il a grandi en compagnie d’Asmar. Inséparables, nos 2 héros vont pourtant voir leur destin se séparer. Les années ont passé et Azur n’a guère oublié les histoires que lui contait sa nourrice et il est bien décidé à traverser la mer pour délivrer la fée des djinns. Une aventure qui va lui permettre de retrouver sa nourrice et Asmar.

    medium_01.293.jpg

    Moi qui n’avait pas vu Kirikou mais qui avait entendu parler des formidables critiques accompagnant ce film, je me devais d’aller voir la nouvelle œuvre de Michel Ocelot. Au début, j’ai été assez surpris par le graphisme constitué d’images de synthèse qui, sans être déplaisant, est bien loin de ce que l’on a l’habitude de voir avec les films d’animations habituels. Cette singularité rend Azur & Asmar plus original portant un message fort de fraternité même si cela reste avant tout réservé aux enfants, d’ailleurs j’avoue m’être endormi…

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire
  • Incontrôlable

     

     

    medium_aff.251.jpg

    La vie n’a pas gâté notre pote Georges Pal (Michael Youn), un scénariste qui n’écrit que des navets et qui s’enfonce chaque jour un peu plus. Le pire dans tout ça, c’est qu’il s’est laissé aller également sur le plan physique arborant sans le savoir ses bourrelets disgracieux et ce n’est pas avec ça qu’il va séduire Marion (Hélène De Fougerolles) ! Elle lui a bien dit de faire attention à son corps et il aurait du l’écouter car en se réveillant un matin voilà que Rex est apparu. Rex c’est le nom de son corps et il a la voix d’Eddie Murphy mais surtout il est incontrôlable !!

     

    medium_01.223.jpg

    Le film a surtout fait parler de lui par les critiques acerbes qui l’ont descendu ainsi que son interprète principal Michael Youn. Ce dernier étant même allé jusqu’à se réserver un droit de réponse sur son site personnel ! En toute objectivité, je comprends une partie des critiques car Incontrôlable est un film lourd et pataud dans lequel seuls les grands fans de l’artiste rigoleront aux éclats. Les autres se contenteront de quelques sourires au milieu de moments de consternations malgré la présence de nombreux guests (Lhermitte, Timsit, Laspalès…).

     

    Vivez le film Dans la peau du personnage !! 

     

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Lucky Girl

    medium_aff.326.jpg

    Dans la vie, il y a ceux qui ont de la chance et ceux qui n’en ont mais alors pas du tout ! Prenez par exemple notre pote Ashley (Lindsay Lohan) à qui tout sourit et ce depuis toujours ; elle a un boulot de rêve et il ne lui arrive que des choses merveilleuses. A contrario on a Jake (Chris Pine) qui semble né sous une mauvaise étoile, il accumule les gaffes mais a appris à vivre avec. La situation se complique un peu plus lorsque nos 2 potes se rencontrent au hasard d’une soirée et échange un baiser qui va faire basculer leur existence !

    medium_01.292.jpg

    Rien qu’à lire le pitch de ce film, on pouvait prédire que ce ne serait pas un chef d’œuvre, un pressentiment qui se conforte avec la présence de notre chère Lindsay Lohan. Lucky Girl est volontairement (?) naïf et enchaîne tous les clichés sans omettre une bonne couche de morale comme nos amis yankees savent si bien le faire. Si vous aimez les films d’une grande banalité avec une absence totale d’originalité alors vous avez de la chance car vous êtes tombés sur le bon film !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire
  • Essaye-moi

    Bonjour,

     

    medium_aff.278.jpg

    medium_01.244.jpgJacqueline (Julie Depardieu), tu es magnifique ! Tu me reconnais ? C’est moi Yves-Marie (Pierre-François Martin Laval) ! Tu te souviens quand on avait 9 ans, tu avais juré craché de devenir ma femme le jour où je voyagerais dans les étoiles.

     

    Cela fait 24 ans aujourd’hui et je suis devenu cosmonaute alors on va pouvoir se marier comme prévu ! Ah…tu vas te marier dans 15 jours mais alors ta promesse…

     

    medium_02.79.jpgBon écoutes, tu disais toujours qu’il fallait goûter avant de dire non alors j’ai une idée : essaye-moi ! Comme ça si tu n’arrives pas à me supporter pendant 24 heures, je disparais de ta vie ; nan, je rigole !

     

    En Résumé : Très bonne comédie française que nous livre là notre pote PEF. Certains souligneront la niaiserie débordante du personnage mais on rit tellement durant le film qu’on finit par occulter cet aspect. Essaye-moi nous offre également une belle brochette de personnages et l’on retiendra notamment les excellents Pierre Richard & Isabelle Nanty. Une première réalisation qui fourmille d’idées, on dit bravo et on est impatient de savoir ce que PEF nous réserve pour la suite !

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • L'école pour tous

    medium_aff.325.jpg

    Notre pote Jawad (Arié Elmaleh) est dans une galère pas possible ! Avec tous les larcins qu’il a commis ces derniers temps, il est activement recherché par la police et doit user de subtils subterfuges pour leur échapper. Sur sa route, il va croiser Jean Christophe Despalin (Gilles Cohen) ; un professeur agrégé de français qui s’apprête à faire sa rentrée au collège Vaillant. Malheureusement, ce dernier est gravement blessé lors d’un accident de la route et Jawad décide alors de prendre sa place.

    medium_01.291.jpg

    Une comédie légère et sans grandes prétentions, voilà ce que vous réserve ce film d’Eric Rochant. On retrouve le sempiternel schéma du prof qui semble dans un premier temps dépassé puis qui parvient ensuite à remotiver ses élèves. Il y a 2-3 scènes assez marrantes mais en dehors de ça, L’école pour tous se contente de recycler des idées vues et revues matinées des clichés inhérents aux banlieues. Agrémenter les films d’un soupçon d’originalité de ferait pas de mal mais pour cela, certains devraient retourner à l’école !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire
  • Jarhead - La fin de l'innocence

     

    medium_aff.250.jpg

    Au début des années 1990, les Etats-Unis ont lancé l’opération Tempête du désert et entrent en guerre contre le dictateur irakien Saddam Hussein. Les troupes américaines ont donc débarqué en Irak et parmi ces nombreux soldats il y a un certain Anthony Swofford (Jake Gyllenhaal), à peine âgé de 20 ans. En 1989, il décide de s’engager dans les marines et intègre le camp Pendleton où sous la direction du Sergent chef Siek (Jamie Foxx) il devient un tireur d’élite mais surtout il devient un jarhead !

     

    medium_01.222.jpg

    J’ai regretté de n’avoir pu aller voir ce film au cinéma et je n’ai donc pas manqué sa sortie en DVD. Il s’agit de l’adaptation du roman éponyme du soldat Anthony Swofford qui montre combien les soldats peuvent se leurrer sur certaines facettes de la guerre. Loin des films de guerre précédents, Jarhead est là pour montrer la réalité du terrain à savoir des soldats souvent frustrés de ne pas mettre à exécution tout ce qu’on leur a appris. Bon film qui joue la carte de la différence par rapport à des œuvres comme Apocalypse Now ou Voyage au bout de l’enfer.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • La citadelle assiégée

    medium_aff.323.jpg

    Bienvenue sur les terres africaines et plus précisément au Burkina-Faso où vous allez assister à une des plus violentes confrontations ; celle opposant les termites aux fourmis Magnans ! Depuis des millénaires ces insectes vivent sur Terre mais la grande bataille approche, celle qui durera 3 jours et 2 nuits et que l’on racontera à travers les ages. Les termites avaient construits minutieusement leur citadelle prenant soin de mettre leur reine à l’abri mais l’avancée des Magnans commandée par la reine noire sonne le début d’une terrible guerre !

    medium_01.290.jpg

    Attention à tous mes potes qui ne supportent pas la vue d’un insecte, ce film vous fera faire des cauchemars ! J’exagère un peu mais en tout cas ceux qui apprécient les documentaires animaliers à la télévision vont se régaler avec La citadelle assiégée qui nous offre de très belles images. On regrettera quand même une certaine longueur jusqu’à l’affrontement final bien que le parcours des termites et des fourmis Magnans soit intéressant. Bon moi je vais voir dans mon jardin pour réaliser un film du même genre : les vers de terre contre la coccinelle, ça va saigner !!!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire
  • Les rebelles de la fôret

    medium_aff.322.jpg

    C’est la belle vie pour notre pote Boog. Cet ours aussi énorme qu’il est gentil vit dans la ville de Timberline dans le garage de Beth où il est traité comme un véritable enfant. Un toit, 6 repas par jour (sans compter les gouters) ou encore une petite berceuse avant de s’endormir ; il est vraiment un ours gâté ! Hélas, il est l’heure pour lui de sortir de cet environnement et de découvrir la vie sauvage en pleine nature. Dire qu’il n’y a même pas de toilettes dans cette immense foret, que va-t-il devenir ?

    medium_01.289.jpg

    Le jour même où je suis allé voir ce film, j’avais justement lu un article sur l’invasion des films d’animation en images de synthèse et du risque de saturation des spectateurs. Ce n’est pas Les rebelles de la foret qui va venir sauver les meubles bien que je dois reconnaître avoir passé un bon moment. Réservé avant tout aux plus jeunes, ce film propose toute une galerie de personnages avec lesquels on finit par passer une agréable aventure malgré le manque évident d’originalité.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire
  • 13 Tzameti

     

    medium_aff.249.jpg

    Notre pote Sébastien (Georges Babluani) est loin d’avoir une vie de rêve et pourtant il ne se plaint pas puisqu’il a réussi à trouver un petit boulot pour gagner un peu d’argent. Habile de ses mains, il met son talent au service de Jean-François Godon (Philippe Passon), un homme à priori sans histoires mais qui a quelques secrets. Ces secrets, Sébastien va les découvrir après la mort de son employeur. C’est à ce moment qu’il trouve un billet de train qui va le conduire à un drôle de jeu qui pourrait bien signer son arrêt de mort.

     

    medium_01.221.jpg

    Ce film j’en ai beaucoup entendu parler à travers des critiques assez élogieuses et donc j’étais assez curieux d’y jeter un œil. Après un début assez fastidieux, le film gagne en intérêt quand le spectateur découvre l’aventure dans lequel s’est jeté le jeune Sébastien mais ça reste toutefois un poil décevant. Niveau réalisation, on sent qu’il s’agit des premiers pas de Gela Babluani (frère de l’acteur principal) proposant quelques idées assez intéressantes mais 13 tzameti n’est pas un film incontournable.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Jean-Philippe

    Bonjour monsieur le professeur (Jackie Berroyer).

     

    medium_aff.277.jpg

    medium_01.243.jpgJe m’appelle Fabrice (Fabrice Luchini), je suis le père de Laura (Elodie Bollée)…euh enfin le papa de Marion ; je crois que vous souhaitiez me voir. Avant d’aller plus loin, vous enseignez quelle matière ?

     

    Ah la physique, c’est intéressant. Il faut que je vous explique quelque chose d’étrange qui m’est arrivé ce matin. Je me suis réveillé dans un hôpital et tout à coup, je me suis rendu compte que Johnny Halliday n’existait plus !

     

    medium_02.78.jpgNon pas Jimmy, Johnny Halliday le plus grand des rockers français. S’il vous plait, dites moi que tout cela n’est qu’un cauchemar et que je vais bientôt me réveiller !

     

     

    En Résumé : Une idée absolument géniale, 1 Fabrice Luchini burlesque & 1 Johnny Halliday plus populaire que jamais font de Jean-Philippe un des films phares de l’année. Tout démarre très vite et parvient à garder le cap pendant une bonne partie mais on note un certain ralentissement dans le dénouement. Heureusement, la magnifique prestation de Johnny vous réveille en un tour de main !

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire