Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

p.j. byrne

  • Rampage - Hors de contrôle

    star 02.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Primatologue passionné à la réserve naturelle de San Diego, notre pote Davis Okoye (Dwayne Johnson) a une relation privilégiée avec George, un gorille albinos qu’il a recueilli lorsque celui-ci n’était qu’un bébé. L’animal a vu son comportement brusquement se modifier car il vient de terrasser un grizzly et surtout il a grandi dans des proportions impressionnantes. Cette agressivité soudaine et cette transformation physique sont en fait la conséquence d’une exposition à une expérience menée illégalement par le groupe Energyne sous l’égide de Claire & Brett Wyden (Malin Akerman & Jake Lacy). Ces derniers savent également que George n’est pas un cas isolé puisqu’un loup géant a également fait son apparition dans le Wyoming et ils ont bien l’intention d’attirer ces cobayes à Chicago !

    01.jpg

    A la base c’était un simple jeu vidéo sorti dans les années 1980 dans les salles d’arcade puis adapté ensuite sur consoles. Le jeu se résume à des monstres combattant au beau milieu d’une ville, un scénario suffisamment élaboré pour justifier une adaptation cinématographique du coté d’Hollywood. Pour doper le film, on a fait appel au roc qu’est Dwayne Johnson toujours aussi à l’aise quand viennent les scènes d’action mais ça s’arrête là. Rampage - Hors de contrôle est loin d’être aussi fun qu’on pouvait l’espérer ; à la limite j’aurais préféré voir davantage les monstres semer la destruction plutôt que de devoir se taper des personnages aussi lisses voire antipathiques comme les Wyden.

     

    Il faut le voir pour : Se raser le crâne !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2018 0 commentaire
  • Destination finale 5

    aff1.jpg

    La société Presage Paper a organisé 2 jours de séminaire à l’attention de ses employés plus ou moins ravis de participer à cette réunion. Pour effectuer le trajet, on leur a affrété un car mais alors que le véhicule se retrouve à l’arrêt au beau milieu d’un pont en travaux, Sam (Nicholas D'agosto) a une vision inquiétante. Il est en effet persuadé que ce pont va s’écrouler emportant avec lui de nombreuses victimes et il décide donc de s’enfuir en compagnie de Molly (Emma Bell). Ses potes d’enfance ne comprenant pas bien la situation lui emboitent le pas et découvrent avec horreur que le pont est effectivement en train de s’écrouler. Ils seront finalement 8 à avoir échappé à ce drame mais il est impossible de tromper la mort et ils vont vite s’en apercevoir !

    01.jpg

    Avant même de voir cet énième retour de la mort qui tue, je me faisais la réflexion (oui ça m’arrive) que la saga Destination finale empruntait un chemin pareil à celui de Saw. D’un volet à l’autre, le principe est strictement identique, le seul plaisir du spectateur restant de découvrir dans quelles affreuses circonstances la faucheuse allait frapper. Il ne faut certainement pas s’attendre à de la nouveauté avec Destination finale 5 toutefois ça reste suffisamment fun pour servir de divertissement d’autant qu’il y a quelques effets 3D particulièrement réussis. Il semblerait également que la boucle soit enfin bouclée avec ce qui devrait être l’ultime épisode (du moins on l’espère). Encore qu’au vu de ce qu’il se passe actuellement dans l’industrie cinématographique, ils seraient capables de nous proposer un reboot !

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à 2 fois avant de vous faire opérer les yeux.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire