Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la belle et la bête

  • La Belle et la Bête (2014)

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Il était une fois un riche Marchand (André Dussolier) qui vivait avec ses 6 enfants et qui possédait 3 navires. Malheureusement, ces navires furent déclarés perdus en mer et du jour au lendemain cette famille a été obligée de s’installer à la campagne. Un mois plus tard, la famille apprend qu’un de leurs bateaux, la Sirène, a été retrouvé mais lorsque le marchand se rend en ville avec son fils Maxime (Nicolas Gob), il découvre que tout ce qui était à bord a été confisqué pour régler ses créances. Séparé de son fils, le marchand quittera la ville dans la précipitation en pleine soirée et au milieu de cette dense foret va se retrouver face à un somptueux château où vit une étrange Bête (Vincent Cassel) !

    01.jpg

    Depuis son adaptation de Crying Freeman, Christophe Gans n’a cessé de nous démontrer ses grandes ambitions cinématographiques. Il nous le prouve une fois encore en nous livrant sa version de La Belle et la Bête qui rappellera évidemment celle de Jean Cocteau réalisée en 1946 tout en proposant quelque chose de différent. On a devant nous une interprétation moderne et cela se traduit à l’écran par une surabondance d’effets spéciaux du château jusqu’à la Bête entièrement numérisée. On y trouve également les origines du Prince qui sont davantage développés à travers quelques scènes dispersées ça et là mais qui nous font aussi remarquer que Cassel est plus crédible en Bête qu’en prince charmant.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de tenir les promesses que vous faites à votre femme !

     

    En savoir plus sur La Belle et la Bête (1946) ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • La Belle et la Bête

    C'est une histoire que tout le monde connait, La Belle et la Bête a droit à une nouvelle adaptation cinématographique dirigée par Christophe Gans. L'occasion pour le réalisateur de retrouver Vincent Cassel 13 ans après Le pacte des loups et il sera accompagné de la forcément belle Léa Seydoux !

    Date de sortie : 12 Février 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • La Belle et la Bête (1946)

    star 04.jpg

    aff.jpg

    La famille de Belle (Josette Day) traverse une mauvaise passe confrontée à des difficultés financières. Son Père (Marcel André) pensait avoir trouvé une solution mais celle-ci est remise en cause et sur le chemin du retour à la maison d’autres problèmes apparaissent. Plongé en pleine nuit, il finit par se perdre dans une foret jusqu’à parvenir à un somptueux château où vit une étrange créature la Bête (Jean Marais) ! Ce père commet alors un sacrilège en cueillant une rose qu’il avait promis à Belle, la bête accepte de le laisser partir temporairement retrouver sa famille mais il devra payer son geste de sa vie ! Si ce n’est pas lui, ce sera une de ses filles qui sera obligé d’épouser la bête !

    01.jpg

    Réalisé en 1946 par Jean Cocteau, le poids des années se traduisent par le noir et blanc et quelques effets spéciaux aujourd’hui clairement dépassés. En revanche, l’œuvre tout comme Josette Day reste magnifique avec notamment cet incroyable château qui prend soudainement vie à travers les bras qui surgissent des murs. De même, l’apparence de la Bête reste encore bluffante avec un Jean Marais totalement méconnaissable ; élément tout de même indispensable pour ne pas tomber dans le ridicule. La Belle et la Bête est un classique du cinéma français qui n’a finalement pris aucunes rides et que tout amateur de contes de fée doit découvrir.

     

    Il faut le voir pour : Demander la permission avant de cueillir une rose, on ne sait jamais !

     

    En savoir plus sur La Belle et la Bête (2014) ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité, Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Sortilège

    cinéma, film, comédie, romance, drame, Sortilège, Alex Pettyfer, Vanessa Hudgens, Mary-Kate Olsen, Peter Krause,Neil Patrick Harris, Dakota Johnson, Erik Knudsen, beastly, la belle et la bete, Daniel Barnz

    Riche, beau et (presque) célèbre, notre pote Kyle (Alex Pettyfer) en ferait rêver plus d’un mais son égoïsme et son arrogance attirent les foudres de quelques personnes comme Kendra (Mary-Kate Olsen). On la surnomme la Sorcière à cause de son accoutrement mais personne ne s’imagine qu’elle en est réellement une ! Kyle va l’apprendre à ses dépens puisqu’après l’avoir humilié devant ses camarades, elle va lui jeter un sort. Le jeune homme si fier de son apparence arbore désormais un visage déformé et il a 1 an pour trouver quelqu’un qui lui dise sincèrement qu’il l’aime. Renfermé sur lui-même, il comprend désormais toutes les erreurs qu’il a commises dans le passé et découvre l’amour en la personne de Lindy (Vanessa Hudgens) mais est-ce réciproque ?

    cinéma, film, comédie, romance, drame, Sortilège, Alex Pettyfer, Vanessa Hudgens, Mary-Kate Olsen, Peter Krause,Neil Patrick Harris, Dakota Johnson, Erik Knudsen, beastly, la belle et la bete, Daniel Barnz

    Alex Pettyfer, Vanessa Hudgens & Mary-Kate Olsen ; un casting qui nous laisse déjà dans l’expectative et malheureusement la prédiction s’avère juste ! Version modernisée de La belle et la bête, Sortilège vient nous asséner son message hautement moralisateur selon lequel l’amour véritable va au-delà des apparences, ouais ok parle à ma main ! On a donc droit à un ramassis de romance à l’eau de rose avec, attention au spoiler, un dénouement où tout se termine bien. A moins d’avoir été frappé à votre tour par un sort qui vous oblige à ne voir que des navets, vous pouvez oublier ce film.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu’il y a des femmes capables de refuser des cadeaux de luxe, oui monsieur !!

     

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2011 0 commentaire