Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

juliette lewis

  • Conviction

    aff.jpg

    Dès sa plus tendre enfance, notre pote Kenny Waters (Sam Rockwell) a eu des soucis avec les forces de l’ordre. Avec la complicité de sa sœur Betty Anne (Hilary Swank), ils s’amusaient à voler des bonbons ou à entrer chez les gens en s’imaginant avoir une vie normale. Des années plus tard, Kenny est cette fois dans de sales draps puisqu’on l’accuse de meurtre ; une femme a été retrouvée baignant dans une mare de sang poignardée sauvagement à plusieurs reprises. Une fois de plus, Betty Anne est la première à prendre sa défense mais en raison de difficultés financières, elle ne peut faire appel à un avocat. Elle décide donc de reprendre ses études qui lui permettront de devenir membre du barreau et défendre ainsi son frère.

    01.jpg

    Conviction a tout de la belle histoire - hormis le fait qu’il y ait un meurtre en toile de fond évidemment- d’autant plus qu’elle est tirée de faits réels. C’est notre chère Hilary Swank qui prête ses traits à Betty Anne Waters, femme héroïque qui a consacré une partie de sa vie pour obtenir la libération de son frère accusé à tort. Une relation fraternelle forte jusqu’à la limite du fusionnel que nous restitue à la perfection le duo d’acteurs notamment Sam Rockwell, un acteur plutôt discret dans le cinéma américain. Un film au déroulement très classique mais qui réussit tout de même à semer le trouble à certains moments, bref une belle séance de cinéma !

     

    Il faut le voir pour : Se dire qu’on a vraiment pas de chance d’être fils ou fille unique !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Date limite

    aff1.jpg

    Après un bref séjour à Atlanta, notre pote Peter Highman (Robert Downey Jr.) s’apprête à regagner Los Angeles où l’attend un heureux évènement. En effet, sa femme Christine (Michelle Monaghan) accouche de leur premier enfant dans quelques jours. Alors qu’il était installé dans l’avion qui devait le ramener chez lui, un énergumène croisé plus tôt du nom d’Ethan Tremblay (Zach Galifianakis) va bouleverser son voyage. Suspectés d’être des terroristes, ils sont aussitôt arrêtés et surtout placés sur la liste de non-vol ; Peter se retrouve dans une belle galère puisque dans la confusion, il a perdu son portefeuille. C’est alors qu’Ethan se présente devant lui proposant de partager sa voiture pour se rendre en Californie.

    02.jpg

    Todd Phillips s’est fait un nom en un seul film avec l’inoubliable Very bad trip, le top délire de l’année 2009 qui l’a sacré nouveau roi de la comédie. Il est de retour avec dans ses bagages l’unique Zach Galifianakis qui va venir faire des misères à l’homme de fer qu’est Robert Downey Jr. Embarqués dans un road-movie bien allumé, Date limite tient ses promesses avec quelques bonnes crises de rire d’autant que l’humour va assez loin et n’épargne ni enfants, ni animaux. S’il n’atteint pas le génie d’un Very bad trip, cette comédie a largement de quoi faire pour vous changer les idées et vous donner le sourire à la sortie de la salle.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier si votre café est vraiment du café !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Une famille très moderne

    aff.jpg

    C'était il y a 7 ans, Kassie (Jennifer Aniston) avait décidé qu'il était temps pour elle de franchir un cap et de devenir mère de famille. Le seul souci c'est qu'elle est encore célibataire et c'est pourquoi elle a songé à l'insémination artificielle ce qui n'a pas manqué de faire réagir son pote d'enfance Wally (Jason Bateman). Celui-ci en pince d'ailleurs pour la jeune femme et quand il rencontre le donneur, un certain Roland (Patrick Wilson), il prend une vilaine cuite jusqu'à oublier la terrible chose qu'il a faite. Enfermé dans la salle de bains, il s'est retrouvé face à la semence offerte par Roland et l'a malencontreusement renversé. Pour la remplacer, il n'a d'autres choix que de donner à son tour de sa personne.

    à&.jpg

    C'est une histoire d'amour pas tout à fait comme les autres qui débute par la naissance d'un enfant et qui finit par la véritable rencontre des parents. Une famille très moderne réunit Jennifer Aniston & Jason Bateman dans une comédie avec quelques bons passages mais loin d'être suffisants pour en faire un film incontournable. On rigole surtout lorsque le jeune Sebastian fait son apparition, adorable petit garçon totalement décalé au vocabulaire enrichi. Film assez anodin qui peut amplement attendre une sortie en DVD pour une soirée tranquille à la maison.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus vous prendre la tête pour les cadeaux, offrez des cadres !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Bliss

    aff.jpg

    Contrairement à sa petite sœur, Bliss (Ellen Page) n'a pas l'intention de se transformer en poupée Barbie pour satisfaire sa mère. Aux défilés de mode, elle préfère s'éclater durant les parties de Roller Derby. C'est simplement en allant faire des courses qu'elle a découvert ce sport et ce fut immédiatement le coup de foudre. Il aura fallu un peu de temps pour qu'elle se remette au patin mais Bliss se révèle être une patineuse très véloce, un atout dont compte bien profiter les Hurl Scouts. L'équipe pratiquait le Roller Derby avant tout pour s'amuser mais avec leur nouvelle recrue, les filles se rendent comptent qu'elles peuvent créer la surprise durant le championnat.

    01.jpg

    Au départ, il s'agit d'un roman de Shauna Cross qui connait d'autant mieux l'univers du Roller Derby qu'elle le pratique régulièrement. Cette adaptation est signée Drew Barrymore qui s'essaie pour la première fois au métier de réalisatrice et qui s'en sort de façon honorable évitant les faux pas. La présence de d'Ellen Page, la révélation de Juno, est également un atout pour Bliss mais l'attrait principal reste la découverte du Roller Derby, un sport qui pourrait bien devenir à la mode. On aurait apprécié que les matchs soient un peu plus soutenus dynamisant ainsi le film qui finit par devenir une banale comédie sentimentale

     

    Il faut le voir pour : Rechercher dans le grenier si vous avez encore vos patins à roulettes

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Ma vie sans lui

    336b43d999a59e9c894a76494a1678c8.jpg

    Elle avait encore tellement de choses à lui dire hélas, Gray (Jennifer Garner) vient de perdre celui qui devait partager sa vie. Ca faisait 6 années qu’ils se connaissaient et ils avaient enfin décidé d’échanger leurs vœux mais le destin en a décidé autrement. Alors qu’elle se remet difficilement de cette disparition, elle apprend que celui-ci lui avait caché quelques secrets. C’est en faisant le point dans les comptes de son compagnon qu’elle apprend que celui-ci cachait une fortune qui se monte à environ d’1 million de dollars mais la plus grande surprise reste à venir. Par l’intermédiaire de son pote d’enfance Fritz (Timothy Olyphant), elle tombe sous le choc : l’homme qui allait devenir son mari avait déjà un enfant !

    179e688f79e772e0112f8785171d7140.jpg

    Le titre en dit déjà beaucoup et voilà certainement le genre de film que votre petite-amie sera amené à louer pour une belle soirée en amoureux. Comédie dramatico-romantique, Ma vie sans lui risque vite de vous endormir en raison d’une histoire dont la teneur est entièrement révélée durant la première demi-heure. Par la suite, les personnages se réunissent, se font une petite bouffe et puis vont à la pêche avant que la belle Jennifer Garner retombe amoureuse du beau gosse de service. Malgré un beau petit casting (Kevin Smith, Juliette Lewis), le film suit une mécanique connue et nous conduit à un bel ennui ; nul doute que vous pourrez continuer votre vie sans lui !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire