Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dead or Alive

     

    6ab6ea7f4c692bac28596f681e760a3e.jpg

    Dead or Alive, un nom qui ne vous dit rien et pourtant il s’agit d’un des plus grands tournois de combat au monde. Il rassemble les meilleurs dans chacune de leur spécialité afin de déterminer qui sera le plus fort et pourra repartir avec la bagatelle de 10 millions de dollars. Parmi les concurrents, on retrouve la Princesse Kasumi(Devon Aoki) à la recherche de son frère, la catcheuse Tina Armstrong (Jaime Pressly) ou encore la vénéneuse Christie Allen (Holly Valance). Tout le monde a des objectifs différents mais quel est le véritable but de ce tournoi car l’organisateur Donovan (Eric Roberts) n’inspire guère confiance !

    4e23b70cd36bfbd726a71a5e1c28810f.jpg


    Adapté d’un jeu vidéo du même nom, Dead or Alive s’est vite trouvé une place dans le milieu très concurrencé des jeux de baston. Servi par des graphismes séduisants, le jeu s’est surtout fait remarquer par l’utilisation de personnages féminins dont les formes parfaites épousaient souvent leurs tenues légères. Devenu alors une référence pour quelques gamers, l’adaptation au cinéma était donc une bénédiction ! Scénario béton, action palpitante et superbes combats chorégraphiés n’ont pas lieu d’être quand on a des nanas en bikinis pendant près d’1H30. Bref, ce film est au cinéma ce que Alerte à Malibu est à la série télévisée, une œuvre dont personne ne se vante de regarder mais que tout le monde a vu (et particulièrement les mecs) !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre les techniques de combat (si vous allez au cinéma avec votre copine) ou se rincer l’œil (si vous êtes célibataires).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • 2 days in Paris

     

    404e60e3f40bd6cf290dcd1ddbfc255b.jpg

    Après un magnifique voyage en Italie, à Venise la ville des amoureux ; nos potes Marion & Jack (Julie Delpy & Adam Goldberg) s’apprêtent à rentrer chez eux à New York. Avant cela, il va falloir faire une petite escale à Paris pour récupérer leur chat qu’ils avaient laissé auprès des parents de Marion. Une petite pause de 2 jours qui va permettre à Jack de faire plus ample connaissance avec la famille de sa petite-amie mais aussi de découvrir Paris. Il faut dire quand même que c’est la ville des amoureux et les monuments ne manquent pas sur la capitale française mais Jack se contentera des catacombes et de la tombe de Jim Morrisson. Ce qui l’intéresse un peu plus c’est la relation de Marion avec ses ex qu’elle ne cesse de croiser depuis son retour.

     

    f3aa025927e75e651e8c9a8dddff2de6.jpg

     

    Deuxième réalisation de la comédienne Julie Delpy qui s’est expatrié aussi bien dans la fiction que dans la réalité aux Etats-Unis ; 2 days in Paris est une agréable découverte. Une comédie très rafraichissante avec un sympathique duo et notamment Adam Goldberg, visage connu qui n’a pas souvent l’occasion d’être en tète d’affiche. La réalisatrice s’amuse à emprunter les clichés communs que l’on prête aux parisiens pour nous offrir des tranches de rigolade bien que sur la fin cela tourne plus en comédie dramatique. Un bon petit film à voir si vous en avez l’occasion mais cela ne justifie pas forcément le prix du billet de cinéma.

     

     

    Il faut le voir pour : Ne plus prendre le taxi à Paris.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Ashura

     

    7737f2a24ad5c8a932659f44f3f00774.jpg

    Notre pote Ashura, le monarque des démons est sur le point de ressusciter ! Son retour sera alors célébré par l’invasion de la Terre par les démons ; la fin de l’humanité est donc proche mais pour le moment, il sommeille encore. Son esprit réside dans le corps de la belle Tsubaki (Rie Miyazawa), jeune femme dont les souvenirs sont confus. Après sa rencontre avec Izumo Wakuraba (Somegozo Ichikawa) ; une étrange marque est apparue sur son épaule droite et ne cesse de grossir. Izumo n’est peut-être pas totalement étranger à ce phénomène, lui que l’on appelait autrefois le tueur de démons.

     

    f66ca1c5242b529eefe8c87dfbe06426.jpg

    Des démons qui débarquent sur Terre, des guerriers, de la baston et un peu de romantisme ; on est très proche de l’univers manga. Avec la profusion des films asiatiques, Ashura a bien du mal à se démarquer de la concurrence à travers une réalisation hélas sans surprises. Seules les premières minutes hautes en couleur retiennent l’attention mais par la suite on a tendance à s’endormir un peu. Si encore les combats étaient époustouflants, on aurait pardonné l’histoire peu passionnante mais il n’en est rien. A peine divertissant, à voir pour compléter votre connaissance du cinéma japonais.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • La traversée du temps

     

    561346a7eaea774b1e9729fc42c822bd.jpg

    Une fois encore Makoto est en retard pour l’école, elle doit donc courir dans tous les sens pour arriver à l’heure. Après les cours, elle peut quand même se détendre avec ses 2 potes d’enfance Kousuke & Chiaki en jouant au base-ball mais le temps presse, elle a promis à sa mère de passer voir Tatie Sorcière pour lui donner quelques fruits. En cours de route et en pleine descente, elle se rend compte que les freins de son vélo ne fonctionnent plus et elle ne peut éviter un terrible accident au bout duquel elle trouve la mort. Voilà ce qui aurait dû se passer mais Makoto réalise qu’il vient de se passer quelque chose d’extraordinaire, elle vient de faire un saut dans le temps ! Selon sa tante, ce pouvoir est exceptionnel et elle pourrait apprendre à le maitriser mais il faudra faire attention aux conséquences.

     

    b8b0eb5de16a57f255d1b45d379ab76d.jpg

    Yasutaka Tsutsui, un nom que vous ne connaissez pas et c’est normal mais il s’agit de l’auteur du roman qui a inspiré La traversée du temps mais également le Paprika de Satoshi Kon. Basé sur le thème fascinant du temps, on s’identifie rapidement au personnage de Makoto car qui n’a jamais eu envie de retourner dans le passé pour effectuer des changements à sa guise. On comprend rapidement l’intrigue même si une légère surprise vous attend pour les dernières minutes mais on n’échappe pas à quelques longueurs. Avec des dessins et une animation tout ce qu’il y a d’honnête sans être pour autant exceptionnel, voilà un dessin animé japonais plaisant qui vous permettra de passer du bon temps !

     

    Il faut le voir pour : Toujours prendre le temps de bien faire les choses !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Hostel - Chapitre 2

     

    e40bb4ac0d1e01639f0fd213948d1739.jpg

    Elles devaient aller à Prague pour passer quelques jours entre filles mais en cours de route, nos potes d’enfance Beth, Britney & Lorna (Lauren German, Bijou Philipps & Heather Matarazzo) décident de se rendre en Slovaquie. Il faut dire qu’en rencontrant d’Axelle (Vera Jordanova), celle-ci leur a vanté les qualités relaxantes des spas nationaux et quoi de mieux pour se détendre. Notre trio profite de leur voyage mais le paradis dans lequel elle croyait atterrir va vite se muer en cauchemar dont la meilleure issue possible est la mort.

     

    569f01394e07d8f522ae19c2568dee6a.jpg

    Après le bon accueil du public pour son 1er volet, Eli Roth récidive avec Hostel - Chapitre 2 ; une suite purement commercial mais qui doit faire un bien fou au portefeuille du réalisateur. Exit les mecs, cette fois ce sont de jolies demoiselles qui vont avoir le plaisir de se faire écharper, trucider, massacrer par de parfaits inconnus. En dehors de ce renouvellement de casting, le film est bien pauvre et n’offre même que peu de séquences gores qui se concentrent dans les dernières minutes. Déception donc pour ce 2nd volet qui ne bénéficie pas du peu de fun et de l’effet découverte de son prédécesseur.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais offrir de Smint aux gamins de Slovaquie.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Le contrat

     

    8572b5353032fa4439fb14b970a1525d.jpg

    Depuis la mort de sa mère emportée par un cancer, notre pote Chris Keene (Jamie Anderson) semble perturbé malgré les efforts de son père Ray (John Cusack). Pour resserrer leurs liens, Père et fils décident de partir camper, entrer en communion avec la nature mais ce séjour va très rapidement se transformer en enfer ! Ils tombent nez à nez avec Frank Carden (Morgan Freeman), un prisonnier qui dit travailler en tant qu’agent des Opérations Spéciales. Ses hommes de main sont bien décidé à le récupérer et qu’importe le prix à payer mais ils ne sont pas les seuls dans la course.

     

    1d5d538314ade26ed6621b83869648f6.jpg

    Film d’action typiquement américain avec son lot d’armes à feu, d’explosions, cascades en tous genres, un soupçon de complot gouvernemental sans oublier un brin (mais alors tout petit) d’émotion. Ça a des allures de Fugitif en version allégée avec une tension beaucoup moins palpable et on se surprend à admirer davantage les paysages que les prestations de Morgan Freeman et John Cusack. Vous ne découvrirez rien de nouveau avec Le contrat si ce n’est une belle excursion en foret mais quitte à le faire mieux vaut l’effectuer réellement plutôt que de s’enfermer au cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Constater ce qu’il en coute de fumer au restaurant.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Exilé

     

    5f194c62f0ed07198901231a958537f4.jpg

    Wo (Nick Cheung) a commis une faute impardonnable ; il a tenté de tuer son boss Fay (Simon Yam) mais a échoué et est donc devenu une cible à abattre. Malgré le fait que sa tête ait été mise à prix, il prend le risque de revenir chez lui pour revoir sa femme et son jeune fils qui n’a encore que quelques mois. Il est alors accueilli par Blaze, Tai, Le Chat & Le Gros (Anthony Wong Chau-Sang, Francis Ng Chun-Yu, Roy Cheung & Suet Lam) ; des connaissances de longue date, des potes d’enfance. C’est à eux que Fay a confié la mission d’éliminer Wo mais du fait de leur longue amitié, ils lui laissent un sursis pour tenter de trouver une autre issue à cette histoire.

     

    81a6e37a5dbf39bad3d9bc9a9e78dbe4.jpg

    Le nom de Johnnie To commence à laisser son empreinte au sein du cinéma international et notamment en matière de polar, son domaine de prédilection. Après Breaking News et la saga Election, il nous offre une fois de plus un film bien fichu grâce avant tout à ses principaux comédiens. Bien sur, Exilé regorge d’échanges de coups de feu et une action constante qui vous garantit de passer un bon moment. On notera une scène finale assez jouissive où la fumée des armes à feu se mêle aux éclats de sang ; cela me rappelle un peu le dénouement explosif et improbable du Syndicat du crime 2 de John Woo.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus jeter vos canettes sur les trottoirs

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Je déteste les enfants des autres

     

    08ce3fb8216f0808b715a4d0fb595ec6.jpg

    Ah les vacances, on n’a jamais rien inventé de mieux mais encore faut-il avoir la force de supporter les enfants ! Nos potes Cécile, Pénélope, Louise & Fred (Elodie Bouchez, Axelle Laffont, Valérie Benguigui & Lionel Abelanski) se sont réunis dans cette petite maison de campagne pour s’offrir de beaux jours de détente. Si le beau temps est effectivement au rendez-vous, la maison est loin d’être ce qu’ils espéraient mais ils ne vont pas se laisser abattre pour autant. Hélas, il faut aussi tenir compte de la compagnie des enfants qui n’est pas de tout repos surtout quand ceux-ci n’arrivent même pas à s’entendre entre eux !

     

    1748c2960dd4e80d46a6ef6e5205fc43.jpg

    C’est une tradition au cinéma, quand vient l’été on a droit à tout un tas de films insignifiants projetés pour quelques spectateurs en vagabondage. Je déteste les enfants des autres respire à pleins poumons les vacances mais ce sont des vacances durant lesquelles vous risquez de vous ennuyer profond avec ce film brillamment amorphe. D’ailleurs, on a même du mal à le situer tantôt destiné aux enfants avec des gags potaches (pas toujours drôles) tantôt dramatique avec des adultes au bord de la crise de nerfs. Au final, un film dont vous pourrez tout à fait vous passer surtout que les beaux jours reviennent.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de partir en vacances avec les enfants des autres.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Sexy Dance

    d13ca4b65d1f8205f5a204f994e3df0a.jpg

    La rue Tyler, Mac & Skinny (Channing Tatum, Damaine Radcliff & De’Shawn Washington) connaissent parfaitement et pour cause c’est leur terrain de jeu préféré. Evidemment, ils font parfois de grosses bêtises comme d’entrer en effraction dans une école d’art et vandaliser les lieux malheureusement, ils vont se faire pincer par le gardien. Tyler a voulu jouer les héros et c’est donc lui qui se voit condamner à 200 heures de travaux d’intérêts généraux dans cette même école. Cela va l’amener à cotoyer les élèves et notamment la belle Nora (Jenna Dewan). Influencé par le hip hop et la culture urbaine, notre pote qui est un danseur hors-pair va découvrir une autre facette plus …classique !

    6b313f474219eb35b19ef73750e8a272.jpg

    Ouais ouais, on connait la chanson comme je serais tenté de dire ! Pas de grosses nouveautés avec Sexy Dance qui nous conte la belle aventure de ce jeune issu d’une banlieue et qui réussit à se faire une place grâce à son talent de danseur. On en a déjà vu plein des films comme celui-ci et le seul intérêt reste de découvrir les chorégraphies qui vous seront proposés mais de là à se taper plus d’1h40 d’un scénario linéaire au possible… Un film à réserver aux jeunes filles qui ont toujours rêvé d’intégrer une grande école de danse et qui aiment les histoires à l’eau de rose. Pour les mecs, j’espère que votre petite-amie vous oblige pas à regarder les DVD qu’elle ramène à la maison sinon je compatis !

     

    En savoir plus sur Sexy Dance 2 ?

    En savoir plus sur Sexy Dance 3 - The battle ?

    En savoir plus sur Sexy Dance 4 - Miami Heat ?

    En savoir plus sur Sexy Dance 5 - All in Vegas ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • La colline a des yeux 2

     

    fce201db06ce92adb5df7f130925dc5c.jpg

    C’est dans le désert du Nouveau-Mexique que les soldats du Sergent Jeffrey Millstone (Flex Alexander) se sont retrouvés pour une simple mission d’assistance à des chercheurs. Cela commence mal lorsqu’ils découvrent un camp complètement désert jusqu’à ce qu’il aperçoive un signe au loin dans la colline. Une troupe part alors à la rencontre tandis que Amber Johnson & David Napoli (Jessica Stroup & Michael McMillian) doivent rester au camp pour tenter d’établir une éventuelle communication. Ils vont en fait être les premiers témoins du massacre, ces collines ont quelque chose d’étrange comme si quelqu’un les surveillait…

    579f9291b8526cebce1fc766ac9fc734.jpg



    On avait beaucoup entendu parler du remake l’année dernière et pour cause, c’est le frenchie Alexandre Aja qui s’était occupé de remettre au goût du jour l’œuvre de Wes Craven. Hollywood oblige, une suite a vite été mise sur pied pour rentabiliser encore un peu plus la licence et si La colline a des yeux 2 n’apporte rien à la saga, je dois quand même vous avouer que c’est un film qui vous amusera. Dès les premières minutes, le ton est donné avec les premières gouttes de sang qui jonchent le sol et par la suite c’est un déluge d’hémoglobine et d’os brisés. Plus violent et beaucoup moins subtil que le 1er épisode, cela plaira aux amateurs de films gore.

     

    Il faut le voir pour : Se méfier de ce que l’on peut trouver dans la cuvette des toilettes.
    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire