Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

james mcteigue

  • L'ombre du mal

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Baltimore, notre pote Edgar Allan Poe (John Cusack) est un auteur en manque de reconnaissance plus habitué aux moqueries qu’aux louanges. Il va pourtant découvrir qu’il a un admirateur secret qui s’inspire de ses écrits pour commettre d’horribles crimes, une enquête dont est en charge l’inspecteur Fields (Luke Evans). Il est le premier à avoir décelé les similitudes avec les nouvelles de Poe et c’est tout naturellement que l’écrivain est devenu son principal suspect. L’auteur sera cependant rapidement mis hors de cause et va devenir un précieux allié pour découvrir l’identité du tueur d’autant plus que ce dernier va enlever sa bien-aimée Emily Hamilton (Alice Eve) au nez et à la barbe de la police !

    01.jpg

    Célèbre par ses écrits, Edgar Allan Poe est mort dans des circonstances mystérieuses ce qui a permis de fantasmer les aventures de L’ombre du mal. On est donc plongé dans un thriller directement inspiré de ses œuvres en compagnie d’un John Cusack plutôt terne dans la peau du nouvelliste. L’idée de départ est plutôt intéressante seulement le film de James McTeigue (V pour Vendetta / Ninja assassin) ne propose lui rien de très excitant ; l’intrigue est assez linéaire tout comme le jeu global des acteurs. S’il n’a rien de rédhibitoire, difficile d’être réellement emballé et il n’y a vraiment rien qui donne envie de se rendre dans les salles pour le découvrir. Pas inoubliable quoi !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous identifier aux héros de vos romans !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Ninja Assassin

    aff.jpg

    Berlin, siège de l'Europol. Mika (Naomie Harris) travaille actuellement sur un dossier brulant : les assassinats de certains hauts dirigeants seraient l'œuvre d'un clan de ninjas. Evidemment, on a beaucoup de mal à croire à sa théorie et alors qu'elle commence à remonter cette piste, elle devient à son tour une cible à éliminer. Par chance, elle est sauvée par Raizo (Jung Ji-Hoon), ancien disciple du clan Ozunu qui cherche désormais à tuer celui qui lui a tout enseigné. Face aux règles strictes et inhumaines du clan, Raizo a décidé de se révolter mais on ne quitte pas ainsi les Ozunu et ceux qui étaient ses frères n'hésiteront pas à lui ôter la vie.

    01.jpg

    On comprend vite pourquoi ce film est interdit aux moins de 12 ans quand on voit à l'écran cette abondance d'hémoglobine en images de synthèse, ces bras et jambes qui virevoltent. Ninja Assassin ne fait pas dans la demi-mesure quand il s'agit d'assouvir notre besoin de gore cinématographique. Généreux de ce coté-là, le film l'est beaucoup moins lorsqu'on s'intéresse de plus près à son soi-disant scénario qui semble avoir été pondu en deux temps trois mouvements. D'autant plus que le passage du flash-back de notre pote Raizo (dont on se fout complètement) coupe le rythme du film et nous endort. Franchement pas terrible, à voir pour quelques scènes d'action potables pas plus !

     

    Il faut le voir pour : Vérifier si par hasard vous n'auriez pas votre cœur à gauche.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire