Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ali marhyar

  • Catacombes

    star 02.jpg

    aff.jpg

    La Pierre philosophale, un simple mythe ? Pas pour Scarlett (Perdita Weeks) qui est persuadée de toucher au but après un voyage en Iran. Elle est aujourd’hui à Paris en compagnie de Benji (Edwin Hodge) qui tourne un documentaire sur l’incroyable quête menée par cette femme passionnée par l’Histoire et ses mystères. Elle a cependant besoin de l’aide de son pote d’enfance George (Ben Feldman) qui est seul capable de lire de l’Araméen et avec qui elle va trouver le lieu où serait caché la Pierre : les Catacombes ! Bien entendu, il leur faudra emprunter que peu de gens connaissent et c’est là qu’entrent en scène Papillon (François Civil) et son équipe.

    01.jpg

    Paris ce n’est pas que la Tour Eiffel ou les Champs Elysées mais aussi les Catacombes, lieu idoine pour nous donner quelques frissons. Pourtant dans la première heure, l’accent est surtout mis sur l’aspect aventure en compagnie de ces pilleurs de tombes modernes. Bon on ne va pas se mentir ; malgré les bonnes volontés du scénario, on n’y croit pas une seule seconde mais on peut reconnaitre que c’est assez judicieux. Histoire de rendre cette quête plus vivante, le réalisateur John Erick Dowdle a opté pour le Found-footage. C’est donc parti pour l’habituel festival d’images qui gigotent dans tous les sens et quelques effets visuels et sonores pour nous faire sursauter. Rien de nouveau à l’horizon ni dans les sous-sols.

     

    Il faut le voir pour : Préférer la visite touristique des Catacombes !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Elles

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Anne (Juliette Binoche) travaille en tant que journaliste pour Elles et rédige actuellement un article sur un sujet sulfureux : les escort-girls. Derrière cette appellation bon chic bon genre, se cache tout simplement une nouvelle forme de prostitution et elle est parvenue à obtenir les témoignages de 2 jeunes femmes. Pour l’une comme pour l’autre, ce sont les événements de la vie qui les ont conduites à exercer une telle activité. Charlotte (Anais Demoustier) n’a aucune envie d’avoir une vie aussi insipide que ses parents tandis qu’Alicja (Joanna Kulig), étudiante étrangère s’est retrouvée dans une situation inconfortable à son arrivée en France.

    01.jpg

    C’est un thème peu évident à traiter et on reconnaitra à la réalisatrice Malgorzata Szumowska le mérite de ne pas considérer le monde de la prostitution à la légère. A travers l’implication de ses 2 actrices que sont Anaïs Demoustier & Joanna Kulig, on assiste à des scènes de sexe parfois crues dont l’intérêt est plutôt illusoire. Au-delà du portrait de ces 2 jeunes femmes s’esquissent ensuite les frustrations d’une épouse et mère de famille incarnée par Juliette Binoche et à partir de là on ne sait plus trop où donner de la tête. Les vies de ces 3 personnages finissent par se chevaucher les unes sur les autres sans parvenir à nous captiver bref Elles risquent de séduire que peu de spectateurs.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous énerver contre votre frigidaire

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • J’aime regarder les filles

    aff.jpg

    1981. Notre pote Primo (Pierre Niney) est lycéen à Paris où il vit dans une petite chambre payée par ses parents. Les épreuves du bac approchent à grands pas et après un premier échec l’année dernière, il n’a plus le droit à l’erreur. Ce week-end, il avait l’intention de rendre visite à ses parents puisqu’il doit également aller voter dans le cadre des élections présidentielles. Hélas, les choses se passent mal avec son père et Primo retourne à Paris dans la précipitation et lorsque la nuit tombe, il décide de s’incruster dans une soirée. Sur la piste de danse il n’y a que des jeunes bourgeois pour qui l’argent n’est pas un souci et c’est là qu’il va tomber littéralement amoureux de Gabrielle (Lou de Laâge). Bien évidemment, cette dernière ne connait pas la véritable situation du jeune garçon qui va tout faire pour maintenir l’illusion.

    01.jpg

    Avec son titre qui fait référence à la célèbre chanson de Patrick Coutin, on se doute bien qu’il y a de l’amour dans l’air dans ce premier film de Frédéric Louf. Une énième comédie romantique semble donc se profiler sur nos écrans mais J’aime regarder les filles dévoile vite sa particularité. L’histoire prend en effet place au début des années 1980 et plus précisément avec l’accès au pouvoir de François Mitterrand soit l’entrée dans une ère socialiste redoutée par certains français. A travers le portrait de Primo, personnage attachant et interprété avec nonchalance par Pierre Niney, c’est une romance aux allures parfois étranges qu’on nous dévoile qui ne séduira pas l’ensemble des spectateurs.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à manger une pêche avec des couverts.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire