Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bruno Ganz

  • Heidi

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Depuis la mort de sa sœur, elle a pris soin de sa nièce Heidi (Anuk Steffen) mais avec son emménagement à Francfort, elle ne peut plus la garder. La seule solution est donc de confier cet enfant à Grand-père (Bruno Ganz) qui vit retranché dans les montagnes suisses et qui a coupé tout contact avec le reste de sa famille. Au départ, celui-ci ne souhaitait pas l'accueillir mais avec le temps il a fini par s'attacher à sa petite fille. Heidi semble en effet s'épanouir dans les montagnes, elle a en outre fait la connaissance de son nouveau pote d'enfance Peter (Quirin Agrippi) et adore se promener dans cette magnifique Nature. Sa tante va toutefois revenir la voir car elle souhaite la placer dans une famille à Francfort.

    01.jpg
    Héroïne de roman crée par Johanna Spyri datant de 1880 tout de même, Heidi est un personnage qui aura connu de nombreuses incarnations que ce soit en romans, dessin animée, série télévisée ou encore au cinéma. On retrouve un peu le pendant féminin de Belle & Sébastien si ce n'est qu'ici notre héroïne passe plutôt son temps avec les chèvres au cœur de beaux paysages montagneux. Roulades dans l'herbe, descente en luge, bêtises et autres fariboles sont là pour amuser les enfants à travers une histoire terriblement prévisible. C'est donc une nouvelle adaptation qui reste très sage et reposant sur la malicieuse Anuk Steffen qui saura facilement réunir tous les membres de la famille.

     

    Il faut le voir pour : Aller récupérer un peu de paille pour redécorer la chambre de vos enfants !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Michael Kohlhaas

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Marchand de chevaux, notre pote Michael Kohlhaas (Mads Mikkelsen) accompagné de son fidèle servant César (David Bennent) croise la route du Baron (Swann Arlaud). Celui-ci refuse de le laisser continuer son chemin à moins qu’il ne s’acquitte d’un droit de péage. Après négociations, Kohlhaas accepte de laisser en gage 2 chevaux noirs dont s’occupera César mais à son retour il retrouve des chevaux en très mauvaise forme et son valet qui aurait mystérieusement disparu. Une chose qu’il ne peut accepter, c’est pourquoi il cherche à ce que justice soit rendue et sa femme Judith (Delphine Chuillot) va chercher à l’aider mais ce faisant un drame est sur le point de se jouer.

    01.jpg

    Adaptation d’une nouvelle d’Heinrich von Kleist qui a déjà fait l’objet d’un film à la fin des années 1960, Michael Kohlhaas trouve une belle incarnation en la personne de Mads Mikkelsen. Malgré sa stature et le talent qu’on lui connait, il parvient difficilement à nous sortir de la torpeur dans laquelle on est plongé. La faute à une réalisation austère d’Arnaud des Pallières et même apathique lors des rares scènes d’action ce qui ne facilite pas la compréhension de l’histoire. Difficile donc de rester devant cette quête de justice qui ne nous épargne pas de longueurs ce qui apporte évidemment beaucoup plus d’ennui que de plaisir.

     

    Il faut le voir pour : Vous assurer que vos enfants dorment réellement avant de …

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • La chute

    d5c16d1b2ed7beda384baa61e6c6cf66.jpg

    Le 20ème siècle a été meurtri par les 2 guerres mondiales qui ont causé de nombreuses pertes en vies humaines mais la seconde aura été autrement plus atroce en raison de la haine de certains envers le peuple juif. Une haine stigmatisée par un seul et même homme qui a su prendre les rênes de son pays menant ainsi à la décadence du monde, il s’agit d’Adolf Hitler (Bruno Ganz). Son histoire, nous allons la découvrir à travers la vision de Traudl Junge (Alexandra Maria Lara). Tout commence en 1943 lorsque Traudl rencontra pour la première fois le furher alors que l’armée Nazi effectuait sa conquête de l’Europe ; elle devenait ainsi sa secrétaire personnelle.

    ba50cc503d087d519307661ccc0e6758.jpg
    Dès sa sortie en salles, l’œuvre d’Oliver Hirschbiegel n’a pas tardé à faire réagir les spectateurs que cela soit de manière positive ou négative mais l’essentiel était déjà fait ; la polémique lancée et relayée par les médias contribua sans aucun doute à la promotion du film. La chute retrace une période importante de notre histoire mais ne fait que reprendre une partie de la vie d’Hitler. Partie qui apparaît bien conciliante lorsqu’on connaît la monstruosité du personnage et c’est peut être en cela que ce film pourra nous gêner. Avec un bagage historique non négligeable, cela reste un long métrage à découvrir à compléter par tout ce que l’on a déjà écrit, réalisé pour avoir une véritable vision globale d’Adolf Hitler.
    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire