Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3d

  • Titanic

    star 04.jpg

    20051394.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120309_105550.jpg

    On dit de lui qu’il est un chasseur de trésors mais notre pote Brock Lovett (Bill Paxton) est avant tout un passionné d’histoire. Il s’est ainsi mis en tête de retrouver un précieux bijou ; le Cœur de l’océan qui serait enfoui dans les profondeurs des mers auprès du célèbre Titanic. Pour le moment, ses recherches ne lui ont permis de ne trouver qu’un dessin où apparait justement le bijou ; une découverte qui va réveiller des souvenirs chez une certaine Rose DeWitt Butaker (Gloria Stuart/ Kate Winslet). Elle est l’une des rares survivantes du naufrage du Titanic et le fait de revoir ce portrait d’elle-même fait remonter à la surface de merveilleux souvenirs. Durant son voyage pour l’Amérique, elle avait connu sa plus belle histoire avec Jack Dawson (Leonardo DiCaprio).

    01.jpg

    Sur le papier, c’était déjà un projet monumental et James Cameron a su combler les attentes des spectateurs avec cette remarquable renaissance du Titanic. Devenu un classique du cinéma pour certains, il faut quand même dire que le film surfe sur les clichés à travers les personnages de Cal & Jack et que la romance entre Kate Winslet & Leonardo DiCaprio est un torrent de guimauve. Un reproche qui est habilement noyé en un tour de bras avec le spectaculaire naufrage si bien que les 3H10 coule aussi harmonieusement qu’une rivière. Aussi colossal que l’était le bateau, c’est un film qui ne peut laisser indifférent que ce soit pour cette belle d’histoire d’amuuur ou pour l’incroyable reconstitution de cet accident historique.

     

    La version 3D : Comment celui qui a su imposer la 3D au cinéma avec son Avatar pouvait manquer la conversion de son Titanic à l’occasion du 100ème anniversaire de cet évènement dramatique ? Le paquebot est plus vrai que nature, sur certains plans on a vraiment l’impression d’être dans les cales ou sur le ponton où on pourra se prendre pour le roi du monde ! Plus anecdotique lorsqu’il s’agit d’assister à la romance du couple, c’est surtout lors du (attention spoiler) fameux naufrage qu’on en prend plein les yeux. C’est un film gigantesque qui prend toute son ampleur sur le grand écran alors ceux qui n’ont pas encore eu l’opportunité de voir le film le plus vu dans l’histoire du cinéma français peuvent se jeter à l’eau !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Glee ! on tour : Le film 3D

    aff1.jpg

    Série lancée aux Etats-Unis en 2009, Glee ! a rapidement trouvé ses fans et s’est rapidement imposé comme une nouvelle référence. Le succès de cette comédie musicale est tel qu’une série de concerts fut lancé pour le grand bonheur de tous les Gleeks de la planète avec des prestations en Angleterre, en Irlande, au Canada et bien sur aux Etats-Unis. C’est à l’Izod Center dans le New Jersey que ce concert a été enregistré et l’on retrouve bien entendu la plupart des héros de la série avec des reprises comme I’m a slave 4U de Britney Spears, Firework de Katy Petty ou encore Don’t rain on my parade de Barbra Streisand. Si les aventures de Finn, Rachel, Santana (Cory Monteith, Lea Michele, Naya Rivera) et de leurs potes d’enfance n’ont plus de secrets pour vous alors vous n’échapperez pas à ce film !

    01.jpg

    Si vous suivez un peu l’actualité des séries télévisées (dans le cas contraires, rattrapez-vous avec Séries 2909 !), vous connaissez sans doute Glee, une des séries phénomènes outre-Atlantique. Le succès est moins probant chez nous et je ne pense pas que cet ersatz de film puisse attirer de nouveaux téléspectateurs. N’ayant encore jamais vu un épisode de cette série, c’est donc en toute objectivité que je peux qualifier Glee ! on tour : Le film 3D de pur produit marketing. Le concert est entrecoupé d’interventions de 3 fans pour lesquels Glee ! a littéralement transformé leur vie. Bref ça sent l’autopromotion à plein nez d’autant que coté musical, les prestations des différents comédiens font plutôt penser à des automates bien réglés qu’à de véritables artistes. Le tout aurait donc fait un bon bonus pour un DVD de la série mais il y avait un peu plus d’argent à se faire auprès des fans …

     

    Il faut le voir pour : Garder un espoir même si vous êtes un loser.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Destination Finale 4

    aff.jpg

    A bien y réfléchir, ils auraient peut-être du aller au cinéma plutôt que d’assister à cette course de voitures. Un terrible accident a eu lieu faisant plus de 50 morts. Oui Lori, Janet, Hunt & Nick (Shantel VanSanten, Haley Webb, Nick Zano & Bobby Campo) ont de la chance d’être encore en vie à l’heure actuelle mais ce n’est qu’une question de temps avant que la mort ne vienne frapper de nouveau à leur porte ! C’est grâce aux visions de Nick que ces potes d’enfance ont survécu à ce drame et renseignements pris il apprend que d’autres personnes avant lui ont vécu le même phénomène. Ceux qui ont échappé à cet accident et donc à la mort sont poursuivis par celle-ci qui entend bien leur faire passer de vie à trépas.

    01.jpg
    Comme le dit si bien un des personnages du film, il y a comme une énorme impression de déjà-vu ! Normal quand on sait qu’il s’agit là de la quatrième déclinaison d’une saga bien connue et au niveau du scénario, on s’est pas foulé on a juste repris le principe des films précédents. Pour ceux qui l’ignoreraient, un groupe de personne parvient miraculeusement à échapper à une mort certaine mais ils se rendent comptent que la faucheuse veut terminer son travail. Evidemment le casting a été renouvelé vu que tout le monde meurt dans chaque film et pour justifier l’arrivée de ce Destination Finale 4, on a profité des effets 3D très en vogue actuellement. Simple gadget pour un film d’épouvante qui sent le réchauffé mais de quoi vous occuper si vous vous ennuyez … comme un rat mort !



    Il faut le voir pour : Ne pas mettre de tampons dans les oreilles de vos enfants, vous pourriez être condamné à mort !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Voyage sous les mers 3D

    aff.jpg

    Pour cette tortue des mers, c’est le voyage de toute une vie. Poussée par son instinct, elle veut rejoindre sa plage afin d’y déposer ses œufs ; un lieu qui se trouve à des milliers de kilomètres. Le parcours est semé d’embuches car si la faune aquatique est d’une richesse incommensurable elle peut parfois s’avérer également très dangereuse. Dans les profondeurs océaniques, c’est la loi du plus fort qui prévaut ; c’est manger ou être mangé et quand on est qu’une simple tortue il faut savoir avancer avec précaution. Face aux requins, cachalots, poissons scorpions et bien d’autres espèces qui peuplent les mers le danger ne manque pas !

    01.jpg

    Contée par l’oscarisée Marion Cotillard, l’aventure de cette tortue n’est qu’un prétexte pour rendre visite aux différentes espèces maritimes. On reste d’ailleurs un peu sur notre faim puisque pour chaque rencontre on se contente de nous proposer une brève présentation. Voyage sous les mers 3D est l’occasion de découvrir des espèces magnifiques comme l’hippocampe feuillu, la danseuse espagnole ou le lamantin. Le générique de fin arrive alors comme un électrochoc, toutes ces espèces sont en voie de disparition. L’apport de la 3D procure une immersion totale à ce documentaire qu’on pourrait assimiler à une visite au zoo pour le plus grand bonheur des enfants quant aux autres, ils s’en contenteront.

    Il faut le voir pour : Espérer que ces animaux ne deviennent pas qu’un simple souvenir.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 1 commentaire
  • Là-haut

    aff.jpg

    Entre Ellie et Carl c’est une histoire d’amour qui a commencé très tôt. Réunis par leur soif d’aventures, ils avaient le rêve fou de se rendre tous les deux aux Chutes du paradis, un lieu féérique où ils pourraient installer leur maison. Hélas, le temps est passé trop vite et Carl se retrouve désormais seul dans une maison destinée elle aussi à disparaitre. Pas question pour lui de sacrifier ce lieu rempli de souvenirs aussi décide t-il de partir en Amérique du sud pour tenir la promesse faite à Ellie : voir les Chutes du paradis. Des centaines de ballons de toutes les couleurs s’élèvent dans le ciel et la maison s’envole sauf qu’il y a un invité surprise, le petit scout Russel et c’est el début de leurs folles aventures.

    19129762.jpg

    Il suffit de vous dire qu’il s’agit d'une création des studios Pixar pour convaincre la plupart d’entre vous d’aller voir Là-haut et vous n’avez pas tort. La belle surprise c’est d’abord l’histoire très émouvante de Carl Fredricksen dont la vie est résumée en quelques images d’une grande intensité, une séquence d’anthologie ! Par la suite on retrouve un schéma plutôt classique mais l’aventure est grandiose et surtout très drôle (excellent le coup de l’écureuil) ce qui plaira indéniablement aux parents comme aux enfants. Encore un excellent et magnifique film d’animation qui s’impose comme la sortie familiale au cinéma du moment.

     

    Il faut le voir pour : Acheter le collier pour faire parler votre chien.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Meurtres à la Saint-Valentin

    aff.jpg

    Harmony, une ville au nom trompeur puisqu’il y a exactement 10 ans, un terrible massacre a eu lieu au fond des mines. Harry Warden (Richard John Walters), un mineur qui s’était retrouvé dans le coma à la suite d’un éboulement, s’est soudain réveillé pour tuer toutes les personnes qu’il croisait et ce durant la Saint-Valentin. Depuis ce drame, personne n’a oublié et les médias s’empressent de raviver les souvenirs en fêtant ce triste anniversaire ce qui n’est pas du gout du shérif Axel Palmer (Kerr Smith). Pendant ce temps, Tom (Jensen Ackles) qui avait disparu après ces évènements est de retour en ville et hasard ou non le tueur à la pioche fait de nouveau parler de lui.

    01.jpg

    Il ne faut pas se le cacher, Meurtres à la Saint-Valentin passera inaperçu chez nous car son principal atout est de proposer des effets 3D ; une technologie encore peu répandu dans nos salles. On sent bien l’effort fourni sur certains plans pour en mettre plein la vue aux spectateurs mais dépareillé de cet artifice c’est un slash-movie bien fade. Remake du film du même nom sorti en 1981, on ne lésine pas sur les scènes gores mais l’histoire est peu passionnante et se résume à découvrir la véritable identité d’un tueur qui pourrait être poursuivi par Dark Vador pour plagiat.

     

    Il faut le voir pour : Offrir votre cœur pour la Saint-Valentin.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire