Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kuno becker

  • Goal III : Taking on the world

    aff.jpg

    Leur rêve va bientôt devenir réalité, nos potes Liam Adams, Charlie Braithwaite & Santiago Munez (JJ Feild, Leo Gregory & Kuno Becker) sont à deux doigts de disputer la prochaine Coupe du monde de football qui se déroule en Allemagne. Avant cela, Charlie a appris une autre bonne nouvelle puisqu’on lui a proposé de participer à un film et le voilà parti en compagnie de ses 2 potes d’enfance pour un tournage qui promet d’être mémorable. Tout se passe bien jusqu’à cet accident de voiture où tout le monde sort indemne à part Santiago qui est gravement blessé et va devoir faire une croix sur sa participation à la Coupe du monde.

    01.jpg

    Au départ, Goal devait être la saga référence du football au cinéma, un projet ambitieux décliné en une trilogie. Après 2 épisodes peu enthousiasmants voilà donc venir le dernier volet … directement en DVD. Pire encore, le héros principal qu’était Santiago Munez devient un personnage totalement secondaire pour laisser place à des coéquipiers représentant l’équipe nationale d’Angleterre. Un revirement scénaristique qui laisse plus que perplexe et qui laisse deviner que le succès n’a pas été au rendez-vous avec les 2 premiers épisodes. D’ailleurs mieux vaut se contenter de ces films que de perdre votre temps avec Goal III : Taking on the world qui tient plus d’un mauvais téléfilm qu’autre chose.

     

    En savoir plus sur Goal, naissance d’un prodige ?

     

    En savoir plus sur Goal II La consécration ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Goal, naissance d'un prodige

    La star de l’équipe de foot des Americanos Jovenes FC, c’est Santiago Munez (Kuno Becker) ; un véritable prodige. Il va d’ailleurs taper dans l’œil de Glen Foy (Stephen Dillane), gloire du football anglais d’antan mais aussi ancien recruteur qui va le mettre en contact avec les responsables du club de Newcastle United. Santiago va donc faire ses valises pour partir en Angleterre, malgré les réticences de son père qui estime que les rêves de son fils resteront à jamais irréalisables. La concurrence sera d’autant plus rude que le cclub anglais vient de faire signer le grand talent Gavin Harris (Alessandro Nivola).

    02.jpg

    Voilà un film à voir avec un paquet de chips et quelques bières ce qui promet un beau programme pour les messieurs. Evidemment avec un sujet comme le foot, on ne pouvait pas aller bien loin et pourtant ce film constitue que les prémices d’une trilogie. Goal, naissance d’un prodige propose l’ascension fulgurante d’un gamin qui ne vit que pour le ballon rond ce qui nous amène à quelques phases de matchs qui se laissent voir. Un film pour les footeux qui ne seraient pas rassasiés par les multiples diffusions à la télé mais sinon trop de clichés pour ouvrir la marque dans nos esprits.

     

    Découvre le film Dans la peau du héros !

    En savoir plus sur Goal II La consécration ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Goal II La consécration

    medium_aff.467.jpg

    Depuis qu’il est arrivé au club de Newcastle, Santiago Munez (Kuno Becker) enchaîne les buts au plus grand bonheur des supporters des magpies. Un succès qui ne tarde pas à arriver aux oreilles des dirigeants du Real Madrid, l’un des plus grands clubs européens de football. C’est un rêve qui se concrétise et Santiago n’hésite pas une seconde en signant chez les Galactiques où il pourra côtoyer les Zidane, Ronaldo, Beckham sans compter son pote d’enfance Gavin Harris (Alessandro Nivola). Succès, richesse ; tout va dans le meilleur des mondes pour notre jeune prodige mais la gloire a parfois un lourd tribut à payer.

     

    medium_01.449.jpg

    Difficile pour moi de passer à coté de ce film qui aura tout même mis du temps à sortir dans nos salles. On retrouve donc le jeune Santiago en pleine ascension dans le monde footballistique et notamment dans le mythique club du Real Madrid croisant ainsi le chemin de nombreuses stars du ballon rond. D’ailleurs, l’histoire de Santiago n’est pas sans rappeler celle du Spice Boy David Beckham qui avait su profiter de sa liberté pour profiter des excès ibériques. Les fans de ballon rond apprécieront, les autres laisseront Goal II La consécration sur la touche !

     

     

     

    Il faut le voir pour : Se dire qu’on aurait mieux fait de bosser nos dribbles plutôt que de faire des études.


     

    En savoir plus sur Goal, naissance d’un prodige ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Goal, naissance d'un prodige

    Allo ?

     

     

    Monsieur Erik Dornhelm (Marcel Luros) ? Oh, je m’excuse de vous réveiller car je vous appelle directement des Etats-Unis. Je suis Glen Foy (Stephen Dillane), ancien recruteur du club de Newcastle.

     

    Ecoutez, je vais essayer d’être bref. J’ai repéré un jeune joueur de football dont le potentiel me parait extrêmement intéressant. Vous le savez, j’ai l’habitude de repérer des talents et celui-là m’a vite tapé dans l’œil notamment grâce à son toucher de balle.

     

     

    Il s’appelle Santiago Munez (Kuno Becker) et je peux vous garantir que si jamais vous le prenez à l’essai à Newcastle, vous ne le regretterez pas !

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire