Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean-yves chatelais

  • Demi-sœur

    star 01.jpg

    aff.jpg

    Handicapée mentale, notre pote Nénette (Josiane Balasko) ne peut pas vivre seule et jusqu’à présent, elle habitait avec sa mère. Hélas, cette dernière vient de mourir et on n’a pas d’autres choix que d’envoyer Nénette dans une maison de retraite dont elle s’échappera à la première occasion. Il faut dire qu’ils voulaient lui retirer sa tortue Totoche et puis elle a une autre idée en tête : se rendre à Angers pour retrouver son père. En effet, en fouillant dans les affaires de sa mère, elle a trouvé une trace de cet homme mais elle arrive trop tard puisque celui-ci n’est également plus de ce monde. Ne reste plus que son fils Paul (Michel Blanc) qui est donc le demi-frère de Nénette qu’elle n’a pas l’intention de quitter.

    01.jpg

    C’est prendre un sacré risque de vouloir incarner un personnage handicapé mentalement ; soit on livre une prestation époustouflante soit on est proche du ridicule. Josiane Balasko s’implique grandement dans Demi-sœur (logique vu qu’elle en signe aussi la réalisation) mais son film est vraiment "Too much". Son interprétation de Nénette devient vite insupportable mais en plus de ça, on n’est pas épargné par la caricature que ce soit au niveau des personnages (Ah ces rockers !) ou des situations. Seul point positif dirons-nous la participation de Michel Blanc qui ne peut toutefois pas sauver cette comédie destinée à sombrer et pas qu’à moitié !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter les sucrettes dans le café !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Jean de la lune

    star 03.jpg

    2535282206.22.jpg

    Chaque soir il est là au milieu des étoiles, Jean de la lune dans sa lune réconforte tous les enfants et les aide à s’endormir. Mais sur la lune, notre pote trouve le temps long et il profite du passage d’une boule de feu à proximité pour atterrir sur notre Terre. Une boule de feu qui n’a pas échappé au Président, lui qui vient d’achever sa conquête du Monde et qui a maintenant l’ambition de s’emparer de la lune ! Pendant ce temps, Jean découvre la vie sur Terre mais son absence est immédiatement remarquée par tous les enfants qui n’arrivent plus à trouver le sommeil ; il doit donc retourner au plus vite sur la lune.

    01.jpg

    Tomi Ungerer n’est pas un auteur connu de tous et après le charmant Les trois brigands, voici un nouveau conte transposé au cinéma. Au premier regard, les dessins sont simplistes mais il faut s’y attarder un peu plus pour comprendre les nombreuses subtilités de Jean de la lune. Basé pour l’essentiel sur les formes géométriques sont parsemés aussi des détails amusants comme la coiffure de la femme rousse ou le pont en forme de pneu qu’a traversé un camion estampillé du bibendum de Michelin. Des détails que les plus jeunes ne relèveront pas et eux risquent de trouver le temps long d’autant plus que le film se permet même parfois des passages assez contemplatifs.

     

    Il faut le voir pour : Jeter un coup d’œil à la lune avant de se coucher !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire