Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adrian doorbal

  • No pain no gain

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Daniel Lugo (Mark Wahlberg) croit en l’entrainement physique et John Mese (Rob Corddry) a bien fait de l’engager puisque cela lui a permis de tripler les abonnements de son club le Sun Gym. Avoir un beau corps c’est bien mais ce coach personnel a d’autres ambitions et après avoir assisté au séminaire de Johnny Wu (Ken Jeong), il est convaincu qu’il doit passer à l’action ! Son plan est assez simple ; kidnapper un homme riche pour tout lui prendre et ensuite contribuer à rendre l’Amérique, ce merveilleux pays, un peu plus propre. Dans son entreprise, il va s’associer à Adrian Doorbal & Paul Doyle (Anthony Mackie & Dwayne Johnson) et malgré des kilos de muscles, c’est un joli trio de bras cassés qu’on va voir à l’œuvre.

    01.jpg

    No pain no gain débute par un magnifique discours rendant hommage aux bienfaits du culturisme mais aussi à la gloire de l’Amérique, patrie de la seconde chance. En moins de 5 minutes on découvre vite l’ironie qui règne dans ce projet surprenant plus proche de la comédie décalée que du film d’action bourrin dont nous avait habitué le réalisateur Michael Bay. Inspiré d’un véritable fait-divers, 3 musclors s’improvisent génies du crime ce qui donne un enlèvement perpétré par un alien associé à un ninja ou encore une strip-teaseuse qui se croit agent de la CIA. Tout ça donne un joli délire ponctué d’humour second degré et d’un fun indéniable pour un moment de divertissement bien bâti.

     

    Il faut le voir pour : Travailler vos pectoraux !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2013 0 commentaire