Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

abel ferrara

  • Pasolini

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    Après son voyage à Stockholm où il est allé promouvoir son dernier livre Les cendres de Gramsci, notre pote Pier Paolo Pasolini (Willem Dafoe) est de retour à Rome. Cet homme aux multiples talents est un personnage qui fascine par son sens de la provocation et il ne compte pas s’arrêter là ! Après avoir travaillé sur son prochain livre, il a également développé le scénario d’un nouveau film qu’il souhaite tourner au plus vite. Il a d’ailleurs l’occasion de présenter le scénario à Ninetto Davoli (Riccardo Scamarcio) où l’histoire suivrait Epifanio (Ninetto Davoli) partant à la chasse d’une comète annonçant la naissance du messie et le conduisant ainsi jusqu’à une fête assez particulière.

    01.jpg

    Au risque de paraitre inculte (ce qui n’est pas vraiment un scoop), j’ignorais tout de Pier Paolo Pasolini jusqu’à ce film de notre pote Abel Ferrara. La question qui se pose alors est de savoir si connaitre l’œuvre cet artiste italien n’est pas déjà une condition sine qua non pour pouvoir réellement aborder ce "biopic". Il faut aussi dire que le réalisateur prend un malin plaisir pour tenter de nous déstabiliser en imbriquant des histoires dans l’histoire de Pasolini. Ceci d’autant plus qu’on ne revient que sur la dernière journée de sa vie ce qui n’est pas la meilleure façon de le découvrir. On ne sait pas réellement où le réalisateur veut nous emmener mais ce qui est sur c’est qu’il y en a plus d’un qui sera tenté d’aller voir ailleurs.

     

    Il faut le voir pour : Toujours suivre une comète, vous pourriez avoir une surprise ...

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Welcome to New York

    star 0.jpg

    aff.jpg

    M. Devereaux (Gérard Depardieu) est un homme puissant à la tête d’une importante institution financière et beaucoup lui prédisait un grand rôle à jouer à l’avenir. Il pourrait ainsi prochainement devenir le nouveau Président de la République Française mais sa carrière va soudainement basculer. Alors qu’il s’apprêtait à rejoindre la France, il est arrêté par les policiers de New York et est accusé du viol d’une employée de l’hôtel où il a séjourné. Un scandale retentissant qui ne tarde pas à faire le tour du monde et ce d’autant plus que cet homme politique a déjà derrière lui une réputation sulfureuse.

    01.jpg

    Aux dires d’Abel Ferrara, sa volonté était de retracer l’affaire DSK telle qu’elle a été perçue aux yeux des américains. Au bout de 10 minutes devant Welcome to New York, on comprend vite que soit le réalisateur espagnol nous prend pour des imbéciles soit il considère les américains comme de vrais abrutis. Jeu d’acteur d’un film érotique, dialogues d’une pauvreté affligeante, des scènes totalement inutiles et qui s’étirent en longueur ; ce film est une vraie calamité qui ne fait que surfer sur le scandale et le buzz provoqué par l’annonce du projet.  Parfois, on regrette d’avoir gâché son temps devant un film et celui-ci fait indéniablement partie de la liste.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • 4H44 Dernier jour sur Terre

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Al Gore avait donc raison mais il est désormais trop tard pour faire machine arrière. Notre couche d’ozone s’est détériorée beaucoup plus vite qu’on ne l’aurait imaginé et la sentence est irrévocable : la fin du monde aura lieu à 4H44, heure de New York. Que l’on soit homme ou femme, noir ou blanc, riche ou pauvre ; nous sommes tous logés à la même enseigne et chacun tentera de profiter de ces dernières heures d’existence. Chez Skye & Cisco (Shanyn Leigh & Willem Dafoe), on ne s’affole pas outre-mesure ; ils observent avec un certain détachement les réactions du monde extérieur et pour cette dernière journée ils ont tout simplement décidé de la passer chez eux.

    01.jpg

    Timing parfait pour ce film d’Abel Ferrara qui profite des prévisions Mayas pour sortir 4H44 Dernier jour sur Terre. Pendant près d’une heure c’est un huis-clos en compagnie de Shanyn Leigh & Willem Dafoe qui profitent de leurs derniers instants pour peindre, se faire des câlins ou bien contacter leurs proches et donc rien de bien passionnant. Les seuls moments où on quitte leur appartement se fera par le prisme de la télévision ou bien par Skype autrement ça tourne vraiment en rond. On ne peut rien reprocher aux comédiens mais le scénario minimaliste fait que ça devient rapidement interminable au point de souhaiter au plus tôt la fin du monde ou du moins du film.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de vous trouver un job de livreur pour la fin du monde, ça promet de bons pourboires !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire