Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paz de la huerta

  • 4H44 Dernier jour sur Terre

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Al Gore avait donc raison mais il est désormais trop tard pour faire machine arrière. Notre couche d’ozone s’est détériorée beaucoup plus vite qu’on ne l’aurait imaginé et la sentence est irrévocable : la fin du monde aura lieu à 4H44, heure de New York. Que l’on soit homme ou femme, noir ou blanc, riche ou pauvre ; nous sommes tous logés à la même enseigne et chacun tentera de profiter de ces dernières heures d’existence. Chez Skye & Cisco (Shanyn Leigh & Willem Dafoe), on ne s’affole pas outre-mesure ; ils observent avec un certain détachement les réactions du monde extérieur et pour cette dernière journée ils ont tout simplement décidé de la passer chez eux.

    01.jpg

    Timing parfait pour ce film d’Abel Ferrara qui profite des prévisions Mayas pour sortir 4H44 Dernier jour sur Terre. Pendant près d’une heure c’est un huis-clos en compagnie de Shanyn Leigh & Willem Dafoe qui profitent de leurs derniers instants pour peindre, se faire des câlins ou bien contacter leurs proches et donc rien de bien passionnant. Les seuls moments où on quitte leur appartement se fera par le prisme de la télévision ou bien par Skype autrement ça tourne vraiment en rond. On ne peut rien reprocher aux comédiens mais le scénario minimaliste fait que ça devient rapidement interminable au point de souhaiter au plus tôt la fin du monde ou du moins du film.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de vous trouver un job de livreur pour la fin du monde, ça promet de bons pourboires !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Enter the void

    aff.jpg

    Depuis la mort de leurs parents au cours d'un terrible accident de la route, Oscar (Nathaniel Brown) et sa sœur Linda (Paz de la Huerta) se sont juré de ne jamais se quitter. Ainsi quand Oscar s'est installé à Tokyo, il a tout fait pour que Linda puisse la rejoindre se lançant dans des activités pas très catholiques. Même s'il n'ose pas se l'avouer à lui-même, c'est un dealer et la police japonaise lui a tendu un piège pour l'attraper en flagrant délit. Dès qu'il les a vus, il est parti se réfugier dans les toilettes et c'est là qu'il est froidement abattu et lorsque sa sœur apprend la nouvelle elle est anéantie de tristesse.

    01.jpg

    Chef d'œuvre ou navet, il n'y a pas vraiment de demi-mesure pour qualifier ce nouveau film de Gaspar Noé habitué à faire couler l'encre. Choquer le public, le réalisateur ne s'en prive pas en multipliant les scènes érotiques mais c'est surtout la forme qu'il donne à Enter the void qui va extasier les uns, désespérer les autres. L'histoire se borne réellement à la première demi-heure, les 2 heures suivantes venant simplement apporter quelques détails plus ou moins intéressants sur les personnages entre quelques trips faits de jolies mosaïques colorées. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose à mon avis.

     

    Il faut le voir pour : Se taper un very bad trip.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire