Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

agatha christie

  • Associés contre le crime

    star 03.jpg

    3502058702.81.jpg

    Alors que son mari Bélisaire Beresford (André Dussolier) assure la promotion de son dernier livre, notre pote Prudence (Catherine Frot) s’ennuie à mourir ! Heureusement le Général (Bernard Verley) va lui confier une agence de détective privée, de quoi pimenter un peu son quotidien. Ainsi né Prudence & Cie et le premier client ne tarde pas à se manifester en la personne de James Van Luydekerke (Vania Plemiannikov). Inquiet de la disparition de sa promise, il cherche à découvrir la vérité et compte sur le talent de Prudence pour retrouver celle qu’il doit épouser. Une nouvelle aventure attend notre duo préféré avec une première piste les menant à la Clinique du Phoenix où serait prodigué un extraordinaire traitement de rajeunissement.

    01.jpg

    Après Mon petit doigt m’a dit & Le crime est notre affaire, c’est donc la troisième fois qu’on a l’occasion de suivre les enquêtes du couple formé par Prudence & Bélisaire. Lui aussi fidèle à la barre de la réalisation, Pascal Thomas mène cette adaptation de The case of the missing lady d’Agatha Christie sans volonté de changer une formule qui fonctionne mais qui pourrait finir par lasser. Associés contre le crime attirera sans conteste les fidèles de la première heure qui ont au fond d’eux le bon souvenir des aventures de Catherine Frot & André Dussolier. Une complicité acquise et inébranlable aux yeux des spectateurs mais qui dans le même temps laisse les autres personnages dans l’ombre. On passe encore un bon moment mais leurs prochaines aventures devront faire preuve d’un peu nouveauté !

     

    Il faut le voir pour : Stimuler votre mémoire mais ça risque de vous faire mal aux fesses !


    En savoir plus sur Le crime est notre affaire ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Le crime est notre affaire

    aff.jpg

    Prudence Beresford (Catherine Frot) s’ennuie ! Depuis qu’elle et son mari Bélisaire (André Dussolier) ont pris leur retraite, elle tourne en rond et souhaiterait un peu plus de piment dans leur quotidien. Son souhait va être exaucé lorsque Tante Babette (Annie Cordy) débarque et affirme avoir assisté à un crime alors qu’elle était à bord d’un train. Ni une, ni deux ; Prudence s’empare de l’affaire et commence son enquête qui va la mener à la Vallée aux loups, une propriété appartenant à la famille Charpentier. Elle va alors se faire passer pour une veuve et se faire engager comme cuisinière afin de tirer cette histoire au clair !

    01.jpg

     

    Les adaptations des romans d’Agatha Christie se suivent et se ressemblent. Après Le grand alibi ou L’heure zéro du même Pascal Thomas, Le crime est notre affaire reprend tous les ingrédients qui font le succès de la romancière. Les personnages de Prudence & Bélisaire signent donc leur retour après Mon petit doigt m’a dit et sont toujours aussi facétieux avec une mention spéciale à une irrésistible Catherine Frot. Si ce n’est pas dans l’intrigue qu’on sera forcément séduit, le rythme et l’humour apportés par Catherine Frot & André Dussolier suffit à donner tout son charme à ce film.

     

    Il faut le voir pour : Savoir que les vieux sentent !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Le grand alibi

    f6601dde02dc6908e04aaf4f8207b6ae.jpg

    Eliane & Henri (Miou-Miou & Pierre Arditi) avaient convié quelques potes d’enfance à venir passer le week-end dans leur grand propriété. Parmi les invités, Pierre Collier (Lambert Wilson) médecin hautement réputé mais également éternel coureur de jupons qui était venu accompagné de sa femme Claire (Anne Consigny). Sont présents également Philippe (Mathieu Demy), écrivain en panne d’inspiration et alcoolique notoire ; Esther (Valeria Bruni-Tedeschi) la dernière maitresse de Pierre et enfin Marthe & Chloé (Céline Salette & Agathe Bonitzer). Le séjour s’annonçait agréable mais pour l’un d’entre eux c’est la mort qui l’attend.

    c4f94c4f0356baca187a05579d304436.jpg

    Adapté du roman d’Agatha Christie intitulé Le Vallon, Le grand alibi est le thriller auquel on pouvait s’attendre c’est-à-dire un film où l’on s’est contenté du strict minimum. Présentation des personnages, une petite réunion dans une grande maison, un crime et plusieurs suspects avec chacun d’éventuelles motivations pour commettre le délit. Par rapport à L’heure zéro, autre adaptation des œuvres d’Agatha Christie, les personnages sont moins excentriques et donc on accroche moins à l’histoire. Rien de bien enthousiasmant donc si ce n’est de vous triturer la tête pour deviner l’identité du ou des coupable(s).

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de laisser trainer vos pistolets

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire