Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alexis dziena

  • Wrong

    star 03.jpg

    3502058702.103.jpg

    Comme chaque matin, son réveil le sort du lit à 6H60 et notre pote Dolph Springer (Jack Plotnick) s’apprête à partir au travail mais quelques chose cloche dans la maison. Il n’a pas aperçu son chien Paul et très vite l’inquiétude va laisser place à une certitude : il a disparu ! C’est donc avec l’esprit préoccupé que Dolph se rend à son travail d’où il a été viré il y a maintenant 6 mois. A son retour à la maison, il découvre une lettre qui lui révèle que Paul a été kidnappé et pas par n’importe qui. Celui qui a commandité cela est un certain Master Chang (William Fichtner) et il a fait cela avec un but bien précis ; faire prendre conscience à son propriétaire la place qu’occupe ce chien dans sa vie.

    01.jpg

    Que l’on se rassure, le cinéma de Quentin Dupieux reste toujours aussi atypique et Wrong ne fait que perpétuer la tradition. Il y a au départ un scénario plus qu’anecdotique à savoir la disparition d’un chien et à partir de là se succèdent des situations totalement farfelues tel que ce travail dans un bureau sous la pluie ou encore la reconstitution du parcours d’un étron dans l’intérieur du chien ! Comme toujours ce style très particulier est plus que surprenant et peut aussi bien vous captiver que vous précipiter vers les sorties de secours. Si vous connaissez déjà la filmographie du réalisateur, vous ne serez pas trop décontenancé en revanche s’il s’agit pour vous d’une découverte de son univers attention au choc !

     

    Il faut le voir pour : Analyser les logos des prospectus des livreurs de pizzas.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire