Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aaron ashmore

  • Regression

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Dans le Minnesotta, en 1990. L'inspecteur Bruce Kenner (Ethan Hawke) vient d'hériter d'une affaire plutôt malsaine puisque John Gray (David Dencik) est accusé par sa propre fille Angela (Emma Watson) de viol. Lorsqu'il interroge le suspect, celui-ci ne tarde pas à passer aux aveux mais dans le même temps ne semble n'avoir aucuns souvenirs précis sur ce qu'il s'est passé. Ce n'est qu'au moment où John se présente devant le psychologue Kenneth Raines (David Thewlis) que l'histoire commence à s'éclaircir. Il semble en effet qu'Angela n'a pas seulement été victime d'agressions sexuelles mais qu'elle est au cœur de rites sataniques !

    01.jpg

    Il aura fallu 6 ans après son Agora pour que notre pote Alejandro Amenábar revienne sur les écrans avec ce thriller inspiré de véritables faits divers américains. Retour dans les années 1990 où une enquête policière va soudainement prendre une tournure pour le moins mystique puisqu'on met le pied dans l'univers du satanisme. Regression est aussi un mot qu'on pourrait aussi bien appliquer à la carrière du réalisateur espagnol tant ce film déçoit. Que ce soit Ethan Hawke ou bien Emma Watson, l'interprétation nous laisse de marbre mais c'est surtout la conclusion qui fait un l'effet d'un pétard mouillé.

     

    Il faut le voir pour : Zapper les publicités à partir de maintenant, c'est plus sur !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire