Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

a bout portant

  • A bout portant

    aff.jpg

    Alors qu’il était de garde à l’hôpital, notre pote Samuel (Gilles Lellouche) a sauvé la vie d’un patient qu’on a tenté d’assassiner. Après avoir été interrogé par la police, il retrouve sa femme Nadia (Elena Anaya) qui va bientôt donner naissance à leur premier enfant mais leur vie de couple va se retrouver soudainement bouleversée. Un inconnu s’introduit dans leur domicile avant d’enlever la jeune femme et de laisser Samuel inconscient. Lorsque celui-ci reprend connaissance, il doit faire sortir le patient qu’il a justement sauvé la nuit dernière s’il veut revoir Nadia. Cet homme s’appelle Hugo Sartet (Roshdy Zem) ; un grand criminel recherché et qu’on soupçonne d’être impliqué dans l’assassinat d’un riche homme d’affaires.

    01.jpg

    L’amour d’une femme peut vous métamorphoser un homme ; Fred Cavayé nous avait déjà fait le coup avec Pour elle (dont le remake américain Les 3 prochains jours sort également en salles) mais cette fois c’est dans un pur film d’action qu’il nous entraine. C’est certain qu’on n’a pas trop le temps de s’ennuyer devant A bout portant mais cela ne nous empêche pas de relever quelques détails scénaristiques tirés par les cheveux. Coté casting, Lellouche est un ton en-dessous par rapport à Roschdy Zem & Gérard Lanvin qui ont plus la gueule de l’emploi. Un film au déroulement un peu trop classique et à la conclusion assez irréaliste mais qui réussit à nous offrir un vrai divertissement ce qui est déjà pas mal.

     

    Il faut le voir pour : Changer les serrures de votre maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 1 commentaire