Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1995

  • Invictus

    aff.jpg

    1994, Nelson Mandela (Morgan Freeman) est élu Président d'Afrique du Sud mais l'apartheid semble encore présent dans l'esprit du peuple. Preuve en est lorsque le Président assiste au match de rugby des Springboks, c'est l'équipe adverse qui est supportée par toute une partie du public. Pire encore, les Springboks et leurs couleurs sont appelés à disparaitre car ils rappellent la période d'apartheid mais Mandela n'est pas de cet avis. Il se bat pour conserver le nom et les couleurs et va demander au capitaine François Pienaar (Matt Damon) de tout faire pour remporter la prochaine Coupe du monde Rugby organisée par l'Afrique du sud.

    01.jpg

    Ça devient une habitude forte agréable, chaque film de Clint Eastwood est un ravissement et montre ce que doit être le cinéma. Adapté d'un roman de John Carlin, cette histoire est si belle qu'elle en parait irréaliste. Un peu à l'instar de la France et de sa Coupe du monde de football en 1998, Invictus montre l'importance que peut avoir le sport et surtout son rôle social à travers l'identification du peuple à son équipe nationale. La finale entre les All Blacks et les Springboks est grandiose (bien que le Haka soit assez décevant), difficile de ne pas trembler pendant le match et ce même en connaissant le résultat final.

     

    Il faut le voir pour : Prouver que la victoire est possible même lorsqu'on s'y attend (supporters du PSG, ne perdez pas espoir !)

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire