Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bitch slap

cinéma,film,comédie,action,bitch slap,julia voth,erin cummings,america olivo,michael hurst,ron melendez,william gregory lee,minae noji,kevin sorbo,lucy lawless,rick jacobson

aff.jpg

Une voiture file dans le désert avec à son bord 3 femmes. Hel, Camero & Trixie (Erin Cummings, America Olivo & Julia Voth) ne sont pas venues faire du tourisme mais sont à la recherche d’un butin estimé à 200 millions de dollars. Une piste les a menées jusque-là et cette piste s’appelle Gage (Michael Hurst) qui se trouve enfermé dans leur coffre mais il ne semble pas vouloir obtempérer. Il va falloir employer la méthode forte ce qui n’est pas pour déplaire à Camero qui ne se prive pas pour se défouler un peu ! Comment ces 3 charmantes demoiselles se sont-elles retrouvées dans cette situation ? Il faut pour comprendre cela remonter le temps ; au moment où Hel & Camero se sont connus en prison mais d’autres révélations sont à venir.

01.jpg

Il faut bien garder à l’esprit que Bitch slap est avant tout un hommage aux films de série B des années 1960-70 menés par des femmes fatales. Vous comprendrez alors d’autant mieux que notre trio d’héroïnes se retrouvent si souvent en petite tenue ou que certains plans se focalisent sur leurs plus beaux atouts anatomiques. Si le concept avait de quoi nourrir un brin d’espoir, le film tourne vite en rond à travers sa réalisation répétitive. Un flash-back toutes les 5-10 minutes pour dévoiler un scénario aussi court que la jupe des demoiselles et quelques split-screens pour donner un peu de style. A noter pour l’anecdote la réunion de 2 ex-stars du petit écran avec Lucy Lawless & Kevin Sorbo soit les célèbres Xena, la guerrière et Hercule !

 

Il faut le voir pour : Les 3 actrices, il n’y a que ça à voir !

Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.