Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

odette yustman

  • Unborn

    aff.jpg

    C’est un rêve récurrent que fait notre pote Casey (Odette Yustman), elle croise d’abord un chien dont la tête est celle d’un enfant puis elle finit par se retrouver nez à nez avec un fœtus écarquillant soudainement les yeux. Quelle est la véritable signification, ça elle l’ignore mais elle ne va pas tarder à le découvrir. Alors qu’elle faisait du baby-sitting, le jeune garçon dont elle s’occupait la blesse avec un miroir. Plus de peur que de mal, Casey va tout de même faire examiner son œil et c’est à cette occasion qu’elle apprend qu’à l’origine, elle devait avoir un frère jumeau. Est cela mort prématurée de cet enfant qui a conduit sa mère sur le chemin de la folie et au bout duquel elle s’est suicidée ? Bien des questions se posent et les réponses vont bouleverser sa vie.

    01.jpg

    En première lecture, il y avait un bon potentiel avec le script de départ mais l’essai n’a pas su être transformé avec cette mauvaise imitation de L’exorciste. Les 20 premières minutes sont riches peut-être même trop puisque le secret qui hante l’existence de Casey est dévoilée et qu’ensuite le scénario part à vau l’eau. On se retrouve embarqué dans un délire mystique laborieux et totalement inconsistant durant lequel il vous faudra lutter pour ne pas roupiller dans la salle. A vouloir trop en faire, le réalisateur a réussi à plomber Unborn au point qu’on en vient à souhaiter à ce qu’il n’ait jamais vu le jour !

     

    Il faut le voir pour : Passer chez l’ophtalmo pour être sur que vous n’avez pas un jumeau qui traine dans la nature.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire