Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

capcom

  • Street Fighter II - Le film

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    L'organisation criminelle Shadaloo est plus puissante que jamais ; son influence s'étend sur le monde entier et ils l'ont encore prouvé. Un ministre vient d’être assassiné à Londres par Cammy White, agent du MI6 qui a subi un lavage de cerveau. Shadaloo recrute en effet les meilleurs combattants de la planète pour les transformer en terroristes et le Commandeur Vega semble s'intéresser de près à un certain Ryu. Ce dernier possède en effet une grande force qui lui a d'ailleurs permis de vaincre le champion Sagat. Pendant ce temps, l'agent d'Interpol Chun-Li prend la direction des États-Unis afin de collaborer avec Guile avec l'objectif de neutraliser l'organisation de Vega et ses acolytes.

    01.jpg

    Retour en 1994, le célèbre jeu vidéo de Capcom se décline avec une adaptation live avec l'unique JCVD mais il y a aussi ce film d'animation plus intéressant. A première vue, on a droit à des graphismes agréables si ce n'est qu'on déplore rapidement cette tendance à faire de chaque héros des armoires à glace. Le fan service est quant à lui bien assuré à travers différents combats le plus souvent sans intérêt mais qui permettent de faire apparaître tous les personnages de l'univers de Super Street Fighter II (même notre pote Akuma). Loin de se montrer éclatant, Street Fighter II - Le film fait tout de même l'affaire pour se détendre entre deux parties de console mais si vous ne faites pas partie des fans du jeu l’intérêt s'en trouve vite amoindri.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Resident Evil : Extinction

    546fef4f552be4bd14f5d797fd6a0073.jpg

    L’apocalypse a eu lieu. Les recherches de la Umbrella Corporation ont causé une catastrophe sans précédent dans l’histoire de l’humanité et la Terre s’est vue ravagée par le virus T. Les rares survivants doivent continuellement être en mouvement pour éviter les zombies et la contamination. Claire Redfield (Ali Larter) a décidé de les réunir et de parcourir les routes mais où aller lorsqu’on est en sécurité nulle part. Par chance, elle croise la route d’Alice (Milla Jovovich) qui la sort d’un mauvais pas et la convainc de se rendre en Alaska, dernière zone sécurisée. Alice quant à elle a des comptes à régler avec la Umbrella qui est à ses trousses.

    23c8a0171331a1f27f1d078aa9543c5b.jpg

    Si Resident Evil est une référence dans le monde vidéo-ludique, on ne peut pas en dire autant de son adaptation cinématographique qui baigne dans la médiocrité. Après un second volet complètement raté, ce Resident Evil : Extinction s’avère plus intéressant que prévu ou plutôt devrais-je dire moins consternant que je ne l’aurais pensé. Les zombies sont toujours aussi nombreux et encore plus gores, les oiseaux contaminés deviennent une nouvelle menace mais le scénario est vraiment trop mince pour nous convaincre. A cela s’ajoute des séquences totalement téléphonées et une Milla Jovovich qui brille plus par sa peau lisse qu’autre chose ; il n’empêche ça reste un bon pop-corn movie.

     

    Il faut le voir pour : Attendre l’arrivée des zombies pour arrêter de fumer.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 1 commentaire