Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ALice

  • Les aventures de Don Quichotte

    aff.jpg

    Quelque part dans la Mancha, vit un lynx qui se passionnait pour les livres d'aventures relatant les exploits des chevaliers. Leur dextérité, les magnifiques combats et bien sur leur courage sont autant de choses qu'il rêve d'avoir. C'est décidé, lui aussi va devenir un chevalier et instaurer la justice partout où il passera et on l'appellera Don Quichotte de la Mancha. De grandes aventures l'attendent donc en compagnie de son pote d'enfance Sancho Panza ; ils vont ainsi se retrouver dans le ventre d'une baleine rencontrant ainsi un certain Pinocchio mais aussi Alice échappée du pays des merveilles.

    01.jpg

    Rares sont les adaptations en dessin animé du célèbre récit de Cervantès et quand on voit le résultat on se dit qu'on a certainement évité le pire. Les aventures de Don Quichotte n'ont vraiment rien de palpitantes et le pire c'est que le tout n'a ni queue ni tête. Évidemment en visant un public enfantin, les créateurs se sont dit qu'il suffirait de mettre des animaux, des blagues patauds et un graphisme tout juste correct pour les satisfaire. N'importe quel dessin animé à la télévision -d'ailleurs, ce film n'est qu'un prolongement d'une série télévisée espagnole- paraît bien plus sophistiqué face à cette très mauvaise farce, à éviter à tout prix !

     

    Il faut le voir pour : Continuer à raconter des histoires à vos enfants plutôt que de les laisser trainer sur Internet (sauf pour consulter Ciné2909 of course !).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Kerity la maison des contes

    aff.jpg

    La mort de Tante Eléonore a attristé toute la famille et plus particulièrement Natanaël qui adorait l'écouter lire des histoires. C'est simple, il a entendu tous les livres qu'elle possédait mais aujourd'hui il ne lui reste que des souvenirs car lui rencontre de grandes difficultés à lire. Ainsi, lorsqu'il apprend qu'il a hérité de tous les livres, il se montre plutôt déçu avant de découvrir le grand secret que cachait sa tante. Les livres sont tous des éditions originales et surtout les personnages sont capables de prendre vie. Désormais, Natanaël sera le maitre des lieux à la seule condition de pouvoir lire la formule magique.

    01.jpg

    Kerity la maison des contes s'adresse avant tout aux jeunes enfants, ceux qui sont encore sensibles aux nombreuses histoires. Faisant intervenir des personnages de contes de fée, c'est l'occasion de croiser Alice, le méchant Ogre, Pinocchio ou encore la très rancunière Fée carabosse. Techniquement, le film joue la carte de la simplicité et n'a rien de comparable avec les grosses productions mais il possède un certain charme, assez en tout cas pour offrir à vos enfants un instant de magie. A voir donc surtout pour faire plaisir aux petits pendant que les grands essayeront de retrouver leur âme d'enfant.

     

    Il faut le voir pour : Continuer à lire des histoires à vos enfants.

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Resident Evil : Extinction

    546fef4f552be4bd14f5d797fd6a0073.jpg

    L’apocalypse a eu lieu. Les recherches de la Umbrella Corporation ont causé une catastrophe sans précédent dans l’histoire de l’humanité et la Terre s’est vue ravagée par le virus T. Les rares survivants doivent continuellement être en mouvement pour éviter les zombies et la contamination. Claire Redfield (Ali Larter) a décidé de les réunir et de parcourir les routes mais où aller lorsqu’on est en sécurité nulle part. Par chance, elle croise la route d’Alice (Milla Jovovich) qui la sort d’un mauvais pas et la convainc de se rendre en Alaska, dernière zone sécurisée. Alice quant à elle a des comptes à régler avec la Umbrella qui est à ses trousses.

    23c8a0171331a1f27f1d078aa9543c5b.jpg

    Si Resident Evil est une référence dans le monde vidéo-ludique, on ne peut pas en dire autant de son adaptation cinématographique qui baigne dans la médiocrité. Après un second volet complètement raté, ce Resident Evil : Extinction s’avère plus intéressant que prévu ou plutôt devrais-je dire moins consternant que je ne l’aurais pensé. Les zombies sont toujours aussi nombreux et encore plus gores, les oiseaux contaminés deviennent une nouvelle menace mais le scénario est vraiment trop mince pour nous convaincre. A cela s’ajoute des séquences totalement téléphonées et une Milla Jovovich qui brille plus par sa peau lisse qu’autre chose ; il n’empêche ça reste un bon pop-corn movie.

     

    Il faut le voir pour : Attendre l’arrivée des zombies pour arrêter de fumer.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 1 commentaire