Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alix delaporte

  • Le dernier coup de marteau

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Victor (Romain Paul) a 13 ans et vit auprès de sa mère Nadia (Clotilde Hesme) dans un petit campement près de Montpellier. Le jeune garçon fait preuve d’un véritable talent pour le football au point qu’il peut facilement prétendre à intégrer un centre de formation. Une information qu’il tient secret vis-à-vis de sa mère atteinte d’un cancer et qui s’apprête à déménager pour retourner vivre chez ses parents. Victor lui n’a aucune envie de partir d’autant plus que son père Samuel (Grégory Gadebois) est revenu dans la région où il donne des concerts. Ce chef d’orchestre ne connaît pas du tout son fils et ce dernier se montre hésitant à faire le premier pas.

    01.jpg

    Pour sa seconde réalisation, notre pote Alix Delaporte fait jouer la fidélité en dirigeant de nouveau Clotilde Hesme et Grégory Gadebois après Angèle et Tony. Le dernier coup de marteau nous dévoile le portrait d’un adolescent dont la vie familiale s’est rapidement désagrégée avec une mère malade et un père absent. Rien à redire sur les différentes prestations à commencer par le jeune Romain Paul sur qui repose tout le film qui se trouve aussi magnifiquement bien entouré. Le bémol à apporter à tout ça, c’est qu’il ne s’y passe pas grand-chose à moins d’apprécier les répétitions des œuvres de Gustav Mahler ce qui n’est pas forcément la tasse de thé de tout le monde !

     

    Il faut le voir pour : Assister aux entraînements de foot de votre fils, il vous cache peut-être de grands talents !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Angèle et Tony

    aff1.jpg

    C’est en parcourant les petites annonces qu’ils ont convenu d’un rendez-vous. Tony (Grégory Gadebois) est un pêcheur qui passe toutes ses journées sur la mer ce qui explique qu’il n’a pas vraiment le temps de sortir et encore moins de faire des rencontres. L’histoire d’Angèle (Clotilde Hesme) est plus compliquée ; elle a fait de la prison et est actuellement en conditionnel. Elle a également un fils qui a été confié à ses beaux-parents dont elle souhaite reprendre la garde mais avant cela, elle doit améliorer sa situation. Est-ce pour cela qu’elle s’est intéressée à Tony et qu’elle décide rapidement de vivre sous le même toit que lui.

    01.jpg

    Angèle et Tony n’est pas une romance ordinaire, c’est avant tout l’histoire de la reconstruction sociale d’une femme qui a perdu ses repères. Clotilde Hesme, belle et merveilleuse comédienne plutôt méconnue, endosse parfaitement le lourd bagage de cette femme fragile et forme avec Grégory Gadebois un couple attachant. Drame social "à la française" serait-on tenté de dire, le film tient la route aucun doute là-dessus, on est happé par l’interprétation d’une grande justesse mais certains ne verront pas réellement l’intérêt de le voir dans les salles obscures.

     

    Il faut le voir pour : Faire la différence entre une sole et une limande.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire