Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alice orr-ewing

  • Une merveilleuse histoire du temps

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Université de Cambridge dans les années 1960. Étudiant passionné par les Sciences et faisant preuve d’extraordinaires connaissances, notre pote Stephen Hawking (Eddie Redmayne) a l’esprit ailleurs ces derniers jours. En fait, depuis sa rencontre avec la belle Jane Wilde (Felicity Jones) celle-ci ne quitte plus ses pensées et très vite un couple se forme. Alors qu’il travaille sur une théorie sur le thème de l’Espace-temps, Stephen est soudain victime d’un accident neurologique. Il ne parvient plus à contrôler certains de ses muscles mais le plus grave c’est que les médecins lui prédisent qu’il ne lui restera plus que 2 ans à vivre. Malgré cette nouvelle bouleversante, Jane va rester à ses cotés et devenir sa femme.

    01.jpg

    Il est l’homme qui a éclairci la question des trous noirs, il est l’un des scientifiques les plus connus à travers le monde ; la vie de notre pote Stephen Hawking se dévoile à travers Une merveilleuse histoire du temps. Un biopic dans lequel on ne peut évidemment pas passer à coté de la remarquable performance d’Eddie Redmayne qui crève l’écran et il ne faut pas oublier ses partenaires à commencer par la charmante Felicity Jones. Au-delà de ces prestations, le film reste cependant assez classique dans son déroulement alors qu’on aurait pu s’attendre à ce que les recherches sur l’Espace-temps offre un visage un peu plus personnel à ce portrait. Un hommage mérité pour un homme qui laissera encore un peu plus son nom dans l’histoire.

     

    Il faut le voir pour : Trouver une excuse pour justifier votre abonnement à Penthouse !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire