Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alex brendemühl

  • Insensibles

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Aussi talentueux que soit notre pote David (Alex Brendemühl), même le plus éminent des chirurgiens a besoin de repos après 50 heures d’intervention. Il s’est assoupi une fraction de seconde et cela a malheureusement suffit pour provoquer un dramatique accident de la route coutant la vie à sa femme. Si les médecins n’ont pas pu la sauver en revanche, ils ont pu secourir l’enfant qu’elle portait et qui reste actuellement en observation. Pendant ce temps, David apprend qu’on lui a décelé un cancer et qu’il a absolument besoin de la greffe d’un de ses parents. C’est à cette occasion qu’il va découvrir ses véritables origines car ses parents ne sont pas ceux qu’il croyait.

    01.jpg

    Avec le cinéma espagnol, les films d’épouvante-horreur connaissent un nouvel essor et Insensibles en est ainsi le dernier représentant en date. Le scénario s’intéresse à l’histoire de David qui va se décliner à 2 époques différentes ; à partir des évènements du présent les spectateurs découvrent en même temps que le personnage ses origines troubles. Pendant 1H45 ce sont donc de multiples aller/retour qui tentent de capter notre intérêt mais c’est plutôt l’effet contraire que l’on constate. Un scénario au potentiel intéressant mais qui n’arrive pas à confirmer et qui a donc toutes les chances de vous laisser … insensible !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de pleurer quand vous vous faites mal.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire