Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alba rohrwacher

  • Les merveilles

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Wolfgang (Sam Louwyck) et sa femme Angelica (Alba Rohrwacher) vivent dans une ferme apicultrice située dans la campagne italienne. Le travail ne manque pas avec les nombreuses ruches dont ils s’occupent et les pots de miel à préparer pour la vente, heureusement ce père de famille peut compter sur l’aide de ses 4 filles. Un jour après le travail alors qu’ils se détendaient en se baignant, ils tombent sur l’enregistrement d’une vidéo promotionnelle pour une émission de télévision. C’est là que notre pote Gelsomina (Maria Alexandra Lungu) tombe littéralement en admiration devant la présentatrice Milly Catena (Monica Belluci).

    01.jpg

    Il s’agit quand même d’un drôle de film que Les merveilles notamment parce qu’on a parfois du mal à suivre son scénario. L’histoire s’amorce avec cette émission de télévision à laquelle cette famille va participer et puis débarque le personnage de Martin qui vient un peu tout chambouler sans que le spectateur ne comprenne vraiment pourquoi. S’en suit alors de longues minutes où l’on assiste sans enthousiasme à l’émancipation de la jeune Gelsomina face à un père protecteur à l’extrême. C’est réellement dommage car il y avait une envie d’apprécier ce film animé par des personnages attachants (plus particulièrement le quatuor de filles) et c’est plutôt la déception qui prend le dessus au final.

     

    Il faut le voir pour : Offrir un chameau pour faire plaisir à vos enfants !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • La solitude des nombres premiers

    cinéma, film, drame, La solitude des nombres premiers, Alba Rohrwacher, Arianna Nastro, Martina Albano, Luca Marinelli, Vittorio Lomartire, Tommaso Neri, saverio constanzo, paolo girodano

    Alice & Mattia (Alba Rohrwacher/ Arianna Nastro/ Martina Albano & Luca Marinelli / Vittorio Lomartire / Tommaso Neri) se sont rencontrés au lycée en 1991 et à cette époque, ils étaient en proie à une grande solitude chacun de leur coté. Alice était raillée par ses camarades de classe à cause de son handicap ; elle boitait à la suite d’un grave accident de ski. Elle pensait s’être fait une pote d’enfance en la personne de Viola (Aurora Ruffino) mais s’apercevra bien malgré elle que cette amitié ne fut qu’éphémère. Mattia lui est un garçon très discret qui a vécu un terrible drame familial qui le marquera à jamais. Ces blessures personnelles finissent ainsi par les réunir mais leur relation est elle aussi soumise aux tumultes de la vie.

    cinéma, film, drame, La solitude des nombres premiers, Alba Rohrwacher, Arianna Nastro, Martina Albano, Luca Marinelli, Vittorio Lomartire, Tommaso Neri, saverio constanzo, paolo girodano

    Drôle de titre pour un film, c’est sur La solitude des nombres premiers ne ressemble en rien à ce qu’on a l’habitude de voir. La réalisation de Saverio Costanzo (adaptée d’un roman de Paolo Girodano) s’intéresse à la vie de 2 individus dont les chemins se sont croisés, 2 personnages abimés psychologiquement et physiquement par les méandres de l’existence. Leur histoire se décompose en 3 périodes auxquelles il faut ajouter une dernière partie assez perturbante, déjà que durant tout le film nous avons droit à de nombreux flashbacks pour comprendre leur itinéraire respectif. Pas forcément facile d’accès, on se laisse toutefois porter par ces portraits vifs et par l’hypnotisante Alba Rohrwacher.

     

    Il faut le voir pour : Réviser vos maths.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Ce que je veux de plus

    aff.jpg

    Anna & Alessio (Alba Rohrwacher & Giuseppe Battiston) vivent en couple depuis quelques temps déjà et tout allait dans le meilleur des mondes jusqu'à ce jour où la jeune femme a rencontré Domenico (Pierfrancesco Favino). Un regard échangé, un message envoyé puis un rendez-vous pour partager un café ; c'est ainsi qu'a débuté leur histoire. Tout cela serait merveilleux s'ils étaient tous deux encore célibataires car Domenico est marié et père de 2 enfants. Pour se voir, ils n'ont d'autres choix que de mentir à leurs proches mais cette situation inconfortable ne pourra pas durer éternellement.

    à&.jpg

    Pour certains, le coup de foudre n'arrive qu'une fois au cours de la vie et pour d'autres il peut frapper à n'importe quel moment mais parfois un peu trop tard. C'est l'histoire de ce couple, Anna & Domenico; chacun étant déjà engagé dans une relation sérieuse et qui du jour au lendemain aimeraient effacer leur passé amoureux. De la passion à la déception, Ce que je veux de plus est donc une histoire d'amour impossible mise en valeur par les belles prestations d'Alba Rohrwacher & Pierfrancesco Favino.

     

    Il faut le voir pour : Se demander si votre petit(e)-ami(e) va véritablement à la piscine ...

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire