Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actio

  • Super 8

    aff1.jpg

    L’été commence à Lillian, Ohio. Pour Joe Lamb (Joel Courtney), ces vacances ont un gout particulier car il a perdu sa mère 4 mois auparavant, victime d’un terrible accident de travail. Son père Jackson (Kyle Chandler) a encore du mal à s’en remettre et les relations avec son fils se sont fragilisées aussi avait-il pensé à l’envoyer dans un camp. Le jeune garçon préférerait rester en ville notamment pour aider son pote d’enfance Charles (Riley Griffiths) à réaliser son film de zombies dont ils vont débuter le tournage. Au cours de cette nuit inoubliable, ils vont être témoins d’un évènement sans précédent ; un train de marchandises déraille après avoir percuté une camionnette et très vite l’armée américaine débarque en force dans cette ville jusque-là tranquille.

    01.jpg

    Après avoir rempli une Mission Impossible, relancé la franchise Star Trek ; le désormais célèbre réalisateur est devenu coutumier de l’exercice cinématographique et sait parfaitement comment faire plaisir aux spectateurs. Difficile de ne pas s’extasier devant les scènes de l’accident de train ou de la ville transformée en champs de guerre, avec un paquet de pop-corn nul doute qu’on en a pour son argent. Pourtant Super 8 n’est qu’un blockbuster parmi d’autres, on a vraiment du mal à s’attacher à ces jeunes héros qui manquent réellement de personnalité (en dehors peut-être d’Alice & Carey). C’est sur on n’est pas déçu par le spectacle et on passera sans aucun doute un bon moment mais ce n’est pas le genre de films qui gagnera à être revu dans quelques années.

     

    Il faut le voir pour : Apporter de la valeur ajoutée à tout ce que vous entreprenez, c’est ça qui fera toute la différence !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire