Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 minutes maximum

  • 30 minutes maximum

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Entre Dwayne (Danny McBride) et son père Le commandant (Fred Ward), les relations sont tumultueuses au point que le fils vient d’engager un tueur à gages pour l’éliminer. Il faut dire aussi qu’il est motivé par l’héritage qui lui reviendrait car son père, ancien militaire, a touché la coquette somme de 10 millions de dollars à la loterie. Avec son pote d’enfance Travis (Nick Swardson), il met donc au point un super plan déjà pour récupérer 100 000 $ afin de payer le tueur. Pour éviter de se salir les mains, ils vont simplement obliger quelqu’un à braquer une banque, une personne n’ayant aucuns rapports avec eux et c’est là qu’entre en jeu Nick (Jesse Eisenberg). Banal livreur de pizzas, celui-ci va se retrouver avec une veste bardée d’explosifs et il a 10 heures pour récupérer le fric sous peine de provoquer un sanglant feu d’artifices !

    01.jpg

    Ce n’est pas 1 mais 2 duos comiques que nous propose 30 minutes maximum avec d’un coté Jesse Eisenberg & Aziz Ansari (qui font un peu penser à Harold & Kumar) et de l’autre Danny McBride & Nick Swardson. Il y avait donc matière à nous faire marrer et effectivement c’est une récréation assez amusante distillant ici et là quelques références cinématographiques (dont une très discrète à The social network). Pour le reste, le scénario tient sur une pizza pate fine mais on se console avec un Eisenberg vraiment à l’aise et surtout avec son brillant sidekick, une paire qui prend vite l’ascendant sur l’autre. S’il ne saurait constituer une comédie indispensable, on passe toutefois un bon moment qui vous permettra de faire un petit break au cours de vos folles journées.

     

    Il faut le voir pour : Prendre des renseignements sur les centres de bronzage près de chez vous.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire