Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

grégory nardella

  • N’importe qui

    star 02.jpg

    aff.jpg

    "C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui". Si vous connaissez cet adage alors vous faites certainement partie des milliards de clics qui ont fait la réputation du montpelliérain Rémi Gaillard. Provoquer un bouchon en se déguisant en escargot, soulever la Coupe de France en se faisant passer pour un joueur de football, donner vie à Mario kart ; ses vidéos ont fait le tour du monde et aujourd’hui encore avec ses potes d’enfance Arnaud, Gérald & Greg (Alban Ivanov, Sylvain Katan & Franc Bruneau) il continue à faire n’importe quoi. C’est une chose que ne supporte plus sa petite-amie Sandra (Nicole Ferroni) qui aimerait bien qu’il devienne un peu plus sérieux, et si son rêve devenait réalité ?

    01.jpg

    Comme des millions d’internautes, difficile de ne pas se marrer devant les exploits de Rémi Gaillard mais l’annonce d’une arrivée au cinéma avait de quoi laisser perplexe. Sur la forme, on aurait pu s’attendre à une succession de défis tous plus fous les uns que les autres mais N’importe qui essaie de s’imposer en tentant de développer une pseudo-histoire. Restons objectifs, les seuls vrais bons moments sont les fameuses caméras cachées qu’on voit et revoit toujours avec grand plaisir. Quant à cette exploitation cinématographique, on a du mal à comprendre ce projet si ce n’est qu’il est mené à des fins purement commerciales. Mieux vaut rester à la maison et chercher les vidéos sur Internet !

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais traiter Rémy de parisien !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire