Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ali yaya

  • La planque

    aff3.jpg

    Un plan qui a demandé 6 mois de préparation, tout avait été pensé pour que ce braquage de la Banque Centrale Européenne se déroule sans anicroches. Kiko, Gilles & Pera (Jalil Naciri, Gilles Bellomi & Guillaume Verdier) pensaient d’ailleurs que la belle vie leur tendait les bras jusqu’à ce qu’ils s’aperçoivent à la sortie de la banque que leur pote Titi (Ahcen Titi) avait disparu avec la voiture. Bon, il faut dire qu’il avait une bonne raison ; il devait récupérer sa fille de 5 ans sans quoi elle aurait été confiée à la garderie, vous vous rendez compte à la garderie ! Toujours est-il que notre trio de malfrats se retrouve avec un pactole de 45 millions d’euros sur les bras et que Kiko ne trouve pas de meilleure idée que d’aller se réfugier … dans un commissariat de police !

    0022.jpg

    Avec cette comédie d’Akim Isker, c’est un vent de fraicheur qui souffle sur le cinéma français malheureusement l’humour lui ne fait son apparition que par de rares éclaircies. On retrouve défauts et qualités qui caractérisent de nombreux longs-métrages comme cette indéniable envie d’insuffler un rythme soutenu à l’histoire, de bonnes volontés qui se métamorphosent rapidement en un fouillis incommensurable. Surfant tout du long sur la vague du 2nd degré, La planque n’échappe évidemment pas à quelques caricatures très exagérées ou à de fausses bonnes idées comme l’invasion du commissariat par les enfants. L’amusement n’est pas vraiment au rendez-vous et on laissera donc ce film là où il est, bien planqué !

     

    Il faut le voir pour : S’assurer que vos complices n’ont pas d’enfants si vous prévoyez de faire un braquage !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire