Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alexander abreu

  • 7 jours à la Havane

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    La semaine commence à La Havane. Teddy Atkins (Josh Hutcherson) vient tout juste d’arriver, il profite de cette journée pour découvrir la ville et ses soirées festives mais attention à certaines rencontres ! Dans les rues, vous pourriez également avoir l’opportunité de croiser la route d’Emir Kusturica, le célèbre réalisateur serbe doit en effet se faire remettre un prix pour sa carrière. Avant cela, il faudra le garder à l’œil car il a une fâcheuse tendance à s’envoler. Il y a d’autres histoires comme celle de Cecila (Melvis Estévez), chanteuse talentueuse qui pourrait commencer une autre vie ou encore cette femme témoin de l’apparition de la vierge et qui va mobiliser tout son voisinage pour construire une fontaine dans son appartement !

    01.jpg

    A l’instar d’un Paris, je t’aime ; 7 jours à la Havane vient rendre hommage à la capitale cubaine à travers ce projet partagé par 7 réalisateurs différents. Comme toujours dans ce genre d’exercice, c’est assez périlleux avec des résultats diversifiés et inégaux dont on retiendra surtout l’exercice de style d’Elia Suleyman, le trip d’un Gaspar Noé toujours aussi mystique et le triangle amoureux de Julio Medem. Le reste ne nous laissera pas de grands souvenirs pas même la 1ère réalisation de Benicio Del Toro ; l’ensemble est donc fragile et si vous n’êtes pas du genre à faire preuve d’ouverture d’esprit et d’indulgence vous risquez de vite vous enfuir de la salle

     

    Il faut le voir pour : Apprendre les origines plus ou moins officielles du mot "Yuma" !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire