Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aj diana

  • Another earth

    aff.jpg

    L’humanité vit un moment historique. On a découvert l’existence d’une nouvelle planète semblable à la notre et on n’a jamais été aussi proche de prouver que nous ne sommes pas les seuls dans l’univers. Mais c’est un autre évènement qui va marquer la vie de notre pote Rhoda Williams (Brit Marling). Elle n’a alors que 17 ans et sortait d’une soirée lorsqu’elle a provoqué involontairement un terrible accident de la route. Le bilan est lourd, une femme enceinte et son fils sont morts et le mari est tombé dans le coma. 4 ans se sont écoulés, Rhoda retrouve la liberté mais n’a rien oublié de ce drame. En se rendant sur les lieux de l’accident, elle tombe sur John Burroughs (William Mapother) cet homme qui a perdu toute sa famille après cet accident et qui semble plus que jamais désespéré.

    01.jpg

    L’histoire du film de Mike Cahill c’est d’abord le drame vécu par Rhoda, un évènement qui l’obsède au point d’aller à la rencontre du seul survivant de cet accident. Et puis en arrière-plan de cette situation débordante de réalisme, on est témoins d’un évènement fantastique qu’est la découverte de cette nouvelle planète. Another earth c’est donc la rencontre de 2 univers diamétralement opposés mais le scénario est malin à l’exception qu’on aurait apprécié qu’il soit un peu plus fouillé. La relation entre Rhoda & John compose l’essentiel du film mais elle ne réussit pas à garder notre attention. Concept intéressant donc mais qui ne va pas assez au bout des choses pour donner à ce film une véritable identité et c’est bien dommage !

     

    Il faut le voir pour : Se dire qu’on ne peut vraiment plus faire confiance aux femmes de ménage !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire