Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adel yaraghi

  • Querelles

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Sur son lit, notre pote Arshia (Amir Hossein) entend de nouveau ses parents se disputer et la nuit va connaitre une issue dramatique. Le lendemain matin, le garçon de 10 ans se retrouve en voiture avec sa tante Sharareh (Sharareh Pasha) et son oncle Kamran (Kiomars Giti) ; ils font route vers Téhéran après avoir appris que les parents d’Arshia sont morts au cours d’un accident. Cette nouvelle est un véritable choc et ils ignorent comment ils vont bien pouvoir annoncer cette tragédie à leur neveu. Sourds et muets, Sharareh & Kamran communiquent par le langage des signes et leur sujet de conversation tourne autour de la garde d’Arshia qui d’ailleurs, et cela le couple l’ignore, sait parfaitement lire le langage des signes !

    01.jpg

    Le film de Morteza Farshbaf est en soi un pari déjà bien audacieux en proposant ce road-movie mettant en scène 2 comédiens sourds et muets. Si on n’a pas eu l’occasion de prendre connaissance du scénario, les premières minutes sont assez déconcertantes avant que l’histoire ne se mette en place via les discussions entre Sharareh & Kamran. Malgré ses personnages attachants et notamment le jeune Arshia lorsqu’on découvre le but réel de ses pause-pipi, Querelles fait parfois du sur-place où s’immisce un certain ennui. Le projet du réalisateur est séduisant et mérite bien que l’on y consacre une petite séance découverte.

     

    Il faut le voir pour : Se méfier des garagistes qui ont avec eux une bouteille de coca !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire