Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

80 jours

  • 80 jours

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Un coup de téléphone leur a annoncé la dramatique nouvelle : Mikel (Pedro Arnaez Oñatibia) a eu un accident de la route et est tombé dans le coma depuis maintenant 2 semaines. Lorsqu’elle apprend cela, Axun (Itziar Aizpuru) appelle immédiatement sa fille Josune (Ane Gabarain) qui refuse catégoriquement de rendre visite à celui qui, pendant un temps, fut son compagnon. Même si elle ne connaissait que très peu son gendre, Axun souhaite aller le voir à l’hôpital et le destin va alors lui permettre de croiser la route de Maïté (Mariasun Pagoaga), une pote d’enfance qu’elle n’a pas revu depuis au moins 50 ans ! Liées par une vraie complicité, leurs relations ont également dépassées le stade de la simple amitié.

    01.jpg

    Faut-il y trouver un lien de cause à effet, toujours est-il que ce film dont les héros sont des personnes âgées se dote d’une réalisation assez terne. Le duo composé par Itziar Aizpuru & Mariasun Pagoaga n’a lui non plus pas les atouts nécessaires pour passionner les spectateurs si bien qu’on se croirait catapulté devant un téléfilm peu reluisant. Il y a bien un moment où 80 jours se permet un flash-back qui aurait permis d’apporter un peu plus de vitalité à l’ensemble mais cela ne durera que le temps de quelques secondes. On saluera juste le mérite du film de s’intéresser à un sujet peu évident à savoir les relations amoureuses de la population senior.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à ouvrir les couvercles, votre femme ne sera pas toujours là !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire