Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

48 heures par jour

  • 48 heures par jour

    20c409d91966871763e74cb827e4300c.jpg

    Ils vivaient heureux comme de nombreux couples mais leur quotidien a fini par exaspérer notre pote Marianne (Aure Atika), femme et mère de famille. Son mari Bruno (Antoine De Caunes) passe ses journées et une bonne partie de ses soirées au boulot et a finit par négliger sa vie famille au grand dam de ses enfants Pauline & Clément (Manon Boisseau & Tristan Aldon). Marianne en a marre de tout gérer et de se laisser marcher sur les pieds professionnellement parlant ; elle décide donc d’annoncer à son mari qu’elle doit partir pour une mission pour l’étranger durant 6 mois. Bruno est confronté à un cauchemar ; il va devoir s’occuper des enfants !

    80995650b874bb89c0fb43c6cad963e7.jpg

    Une fois encore les histoires de couples viennent égayer nos écrans et 48 heures par jour vient épingler le comportement irresponsable des mâles. L’homme représenté ici par Bruno est un primate qui n’a pas beaucoup évolué depuis 10 000 ans, il est un work-addict et est souvent greffé à son journal L’équipe quand il n’est pas devant Téléfoot. Au pays des préjugés, le film de Catherine Castel est roi et si cela peut nous faire sourire pendant quelques instants ; on se retrouve vite devant la platitude du film. Le duo Antoine De Caunes/ Aure Atika n’est pas du tout convaincant et le manque de rythme et d’humour vous fait vite oublier le reste.

     

    Il faut le voir pour : Etre heureux de rester célibataire.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire