Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 fleurs

  • 11 fleurs

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    1975 à Ghizhou, une province située dans le Sud-ouest de la Chine. C’est là qu’habite Wang Han (Liu Wenging), sa sœur et leurs parents. Comme tous les enfants de son âge, il va à l’école en compagnie de ses 3 potes d’enfance et il vient d’apprendre une excellente nouvelle. Wang Han a en effet  été choisi par ses professeurs pour monter sur l’estrade pour effectuer la séance quotidienne d’exercices devant ses camarades de classe. Un honneur pour lui mais on lui conseille d’avoir une nouvelle chemise or sa famille n’a pas les moyens pour cela. Après lui avoir refusé, sa mère va lui confectionner une chemise qu’il va égarer lors d’une rencontre avec un homme ensanglanté et en fuite qu’il n’oubliera pas de sitôt !

    01.jpg

    Les souvenirs du réalisateur Wang Xiaoshuai affluent dans 11 fleurs, il y a donc une part évidente de nostalgie qui s’immisce dans le film. Le trajet sur le vélo de son père, la séance d’exercices à l’école ou les jeux du soir sont autant de bons moments qui ont forgé son enfance. A coté de ces purs instants d’innocence, il y a une réalité plus rugueuse qui le rattrape ; un pays en plein bouleversement qui voit s’achever une période marquante de son histoire. On s’installe progressivement dans le quotidien de cette famille tombant sous le charme de la prestation plein de naturel du jeune Liu Wenging. Un beau film qui donne l’occasion de s’intéresser à un moment-clé du passé chinois.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais perdre une chemise offerte par votre mère sinon attention vous allez vous faire engueuler !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire