Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Attack the block

03.jpg

Une nuit presque ordinaire dans cette cité située dans le Sud de Londres. Moses (John Boyega) et ses potes d’enfance trainent dans le bloc et vont faire la rencontre de leur vie ; un alien a débarqué et les jeunes garçons ne lui ont pas laissé une chance de s’enfuir. Fiers de leurs exploits, ils exhibent à qui veut le voir le cadavre de cette créature mais la soirée ne fait que commencer ! Au milieu des feux d’artifices, des comètes atterrissent dans le bloc : ce sont des dizaines d’extraterrestres qui sont en train d’envahir les lieux mais la bande n’entend pas laisser leur territoire sans défense. Pendant ce temps, Sam (Jodie Whittaker), une jeune femme qui a été agressée plus tôt par Moses et son groupe se rend à la police pour porter plainte. Accompagnée d’officiers, ils font le tour du quartier en espérant pouvoir identifier ses agresseurs mais ils sont brusquement attaqués par les aliens.

02.jpg

Ils ont eu affaire à des Men in black, à des marines surentrainés ou encore à 2 geeks complètement allumés mais cette fois, les extraterrestres vont devoir se coltiner des jeunes d’une cité londonienne. Une idée de départ plutôt décalée et donc potentiellement capable de nous offrir une récréation digne de ce nom mais Attack the block ne tient pas toutes ses promesses. Bien sur, le film a largement de quoi nous faire passer un bon moment mais on regrette qu’il n’ait pas misé davantage sur son coté fun pour faire adhérer complètement le spectateur. Sans compter qu’on ne s’attache aucunement aux personnages, des petites frappes sans grande personnalité en passant par le dealer Nick Frost trop discret. Amusant mais facilement oubliable.

 

Il faut le voir pour : Fouiller la chambre de votre ado et virer toutes les armes qu’il entrepose !

Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.