Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alfonso santagata

  • Gianni et les femmes

    aff.jpg

    Malgré le fait qu’il soit marié et père de famille, notre pote Gianni (Gianni Di Gregorio) est un grand séducteur ou du moins il l’était ! Alors que Rome regorge de femmes magnifiques, il semblerait que cet homme retraité soit devenu complètement transparent et cela, il ne peut le supporter. Il décide alors de reprendre les choses en main en se remettant par exemple au sport mais il va devoir se faire une raison : il n’est plus le fringant jeune homme d’autrefois. Quand il n’est pas ignoré, les femmes le considèrent comme le parfait … grand-père ! Et puis comme s’il n’avait pas assez de tracas, sa mère (Valeria De Franciscis) ne cesse de l’importuner et de dilapider son argent.

    01.jpg

    C’est vrai que les hommes ont parfois un ego sur-dimensionné et ce n’est pas notre pote Gianni Di Gregorio qui me contredira. Le réalisateur auréolé du succès critique avec Le déjeuner du 15 Aout incarne ainsi un jeune retraité qui a perdu tout son pouvoir de séduction et qui constate bien malgré lui les ravages de la vieillesse. Une comédie très légère avec 2-3 bons moments (notamment avec la mère accro au poker) mais pas de quoi marquer les mémoires des spectateurs. On est tout juste sauvé de l’ennui car le personnage est véritablement attachant mais on oubliera Gianni et les femmes. A privilégier surtout si vous êtes à la retraite ou pour vous consoler de vous être pris un râteau !

     

    Il faut le voir pour : Confisquer les bouteilles de champagne à votre mère !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire