Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aaron spivey-sorrells

  • Joe

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Gary Jones (Tye Sheridan) est encore un jeune garçon mais il s’impose déjà comme l’homme de la maison. Il n’a pas vraiment le choix puisque son père Wade (Gary Poulter) passe ses journées à boire (et parfois à danser) quand il ne cogne pas son fils. La famille vient d’ailleurs de s’installer dans le coin et le jeune garçon va réussir à trouver du travail auprès de Joe (Nicolas Cage). Gary parvient même à faire embaucher son père mais ce dernier, contrairement à son fils, ne met pas beaucoup de cœur à l’ouvrage ce qui ne tarde pas à irriter ses collègues et son employeur. Si Joe n’hésitera pas à se séparer de lui, il va se rapprocher du jeune garçon et tout faire pour le protéger.

    01.jpg

    Plongée dans une Amérique profonde, loin des décors de cartes postales ; Joe apparait comme l’élément central mais il y a aussi une succession de portraits faisant écho à cette atmosphère bien sombre. Des personnages au passé trouble servis par la belle performance de comédiens tels que Gary Poulter (avec une scène assez difficile) ou encore le jeune Tye Sheridan qui n’a pas du être trop dépaysé après son rôle dans Mud - Sur les rives du Mississipi. De même, Nicolas Cage s’est mis au diapason et le film de David Gordon Green laisse une grande place à la libre-interprétation du spectateur sur certains sujets comme la situation familiale de Joe ou encore le silence mystérieux de cette petite sœur. Un excellent film tout simplement.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à tailler un beau morceau sur une biche !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire