Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aaron burns

  • Knock knock

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Sa femme Karen (Ignacia Allamand) et ses enfants sont partis en week-end pour la plage, notre pote Evan Webber (Keanu Reeves) se retrouve seul à la maison. Cet architecte va en profiter pour travailler en paix mais en cette nuit pluvieuse il va recevoir une visite inattendue. Genesis & Bel (Lorenza Izzo & Ana de Armas) sonnent ainsi à sa porte ; les deux jeunes femmes qui voulaient rejoindre une fête se rendent comptent qu'elles ont été déposées par erreur dans le quartier. Totalement trempées, Evan va les convier à se mettre au chaud en attendant qu'on vienne les chercher mais ce père de famille est loin de se douter de l'horrible nuit qui l'attend car ses deux invitées ne sont pas ce qu'elles prétendent être !

    01.jpg

    On vous a pourtant répété de ne pas ouvrir la porte à n'importe qui ! On a beau s'appeler Keanu Reeves, on n'est pas à l'abri d'une mauvaise visite même si c'est celle de beautés empoisonnées comme Lorenza Izzo & Ana de Armas. Le film d'Eli Roth part donc sur un pitch aussi simple qu'efficace mais on attendait franchement bien plus du réalisateur qui s'est fait connaître avec le sanglant Hostel. Knock knock se contente du minimum syndical ; la prise en otage de ces 2 demoiselles reste en effet étonnamment sage en dehors d'une maison saccagée et d’œuvres d'art dégradées. Pas de doute, c'est la déception qui sonne à la porte !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas laisser votre mari seul pendant la fête des pères !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire