Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

a serious man

  • A serious man

    aff.jpg

    Professeur de physiques, Larry Gupnick (Michael Stuhlbarg) avait une vie plutôt bien rangée. Il avait trouvé la femme de sa vie Judith (Sari Lennick) et est le père de 2 enfants, bref une famille tout ce qu'il y a de plus ordinaire excepté peut-être la présence sous leur toit de son frère Arthur (Richard Kind) qui ne cesse de squatter la salle de bains. C'est alors qu'il reçoit un coup de massue lorsqu'il apprend de la bouche même de Judith qu'elle a une aventure avec Sy Ableman (Fred Melamed) à la suite de quoi elle demande le divorce. Comme si cela ne suffisait pas, il doit gérer un étudiant coréen mécontent de ses notes et qui espère que son professeur sera plus conciliant avec quelques billets verts dans la poche.

    01.jpg

    Plus les frères Cohen sortent des films, moins je suis réceptif à leur cinéma ; ça avait commencé avec No country for old man où j'étais passé totalement à coté (à l'exception faite de la coupe hallucinante de Javier Bardem). Il y avait du mieux avec Burn after reading mais alors là de nouveau c'est le trou noir avec A serious man où un mec d'une banalité sans nom tombe de Charybde en Scylla. Seul détail réellement intéressant, c'est que cette histoire se déroule dans une communauté juive et les Cohen ne se privent pas pour glisser toute une gamme de vocabulaire yiddish qui ne manquera pas de vous faire sourire.

     

    Il faut le voir pour : Construire une seconde salle de bain.

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire